formats

Benghabrit réitère son appel au dialogue

Publié le 05/02/2018, par dans Non classé.

« Les mouvements de grève perturbent beaucoup les élèves, car ils ont de nombreuses répercussions négatives sur le cursus de ces enfants», a déclaré la ministre de l’Education nationale.
Les enseignants affiliés au Cnapeste (Conseil national autonome du personnel enseignant du secteur ternaire de l’éducation) ont décidé d’observer une grève, hier matin, lors du passage, au lycée Idir Hamki de la nouvelle ville de Tizi Ouzou, de la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghabrit, en visite de travail, samedi et dimanche, dans la wilaya.

Devant ce mouvement de débrayage, la représentante du gouvernement a dû ainsi changer son programme et se diriger vers Oued Aissi où elle s’est entretenue avec le personnel pédagogique du CEM Frères Djoudi. « Les mouvements de grève perturbent beaucoup les élèves car ils ont de nombreuses répercussions négatives sur le cursus de ces enfants qui seront démotivés pour suivre dans de bonnes conditions psychologiques leur scolarité», a déclaré Mme Benghabrit devant des enseignants de cet établissement scolaire.

« L’Etat a consenti des efforts afin d’assurer l’égalité des chances à l’ensemble des enfants et leur permettre, par leur seul mérite, de pouvoir accéder aux meilleures places. Nous nous retrouvons devant une équation difficile à résoudre. Nous avons, d’un côté, les moyens mis à disposition par l’Etat en matière de ressources humaines, matérielles et infrastructurelles et, de l’autre, des perturbations régulières et continues de la scolarité des élèves», a-t-elle également fait remarquer avant de réitérer son appel au dialogue pour « l’intérêt des élèves».

Et ce, avant de rallier la commune d’Abi Youcef, dans la daïra de Aïn El Hammam, où elle a visité le village Tiferdoud qui a décroché le premier prix de l’édition 2016 du concours de protection de l’environnement Rabah Aïssat, organisé par l’Assemblée populaire de wilaya.

Mme Benghabrit a, lors d’une cérémonie au centre culturel Matoub Lounès de Aïn El Hammam, annoncé officiellement le lancement du prix Plumes de mon pays. Il s’agit, selon la ministre de l’Education nationale, d’un concours de lecture et d’écritures créatives qui vise à encourager la lecture des œuvres issues du patrimoine littéraire national dans toutes les langues. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Benghabrit réitère son appel au dialogue
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair