formats

Benflis dénonce la volonté d’étouffer les boycotteurs

Publié le 09/04/2017, par dans Non classé.

Le bureau politique du parti Talaie El Houriyet s’est élevé contre la volonté affichée par le gouvernement de réduire au silence ceux qui ont décidé de ne pas s’engager dans les prochaines élections législatives.
Dans une déclaration sanctionnant la réunion qu’il a tenue hier à Alger, le BP du parti d’Ali Benflis a fait état de son étonnement quant au « zèle» avec lequel le gouvernement s’emploie à étouffer toutes les voix discordantes. Il condamne dans ce sillage « avec la plus extrême fermeté la diffamation, les offenses et les outrages dont sont victimes ces forces politiques de la part du régime politique en place et de ses clientèles qui rivalisent dans la surenchère pour lui complaire, lui donner les gages de leur totale allégeance et s’attirer ses bonnes grâces dans la course ouverte aux meilleurs quotas électoraux».

Le BP de Talaie El Houriyet enchaîne en condamnant également « la forfaiture, l’arbitraire et l’abus de pouvoir auxquels se livre, impunément, le gouvernement en s’employant à réduire au silence total les opinions contraires au sujet de la prochaine échéance électorale en leur interdisant l’accès aux médias publics et même aux médias indépendants».

La réaction du parti de Benflis intervient une dizaine de jours après la publication d’une « directive» du ministère de la Communication demandant aux médias privés, au nom de l’éthique, de ne pas donner la parole aux partisans du boycott des élections législatives durant la campagne électorale. Pour cette formation, qui boycotte les prochaines législatives, par cet acte « arbitraire, le gouvernement persiste dans ses dérives anticonstitutionnelles et illégales après avoir, dans un passé récent, menacé d’un retrait d’agrément les forces politiques qui ressentent comme un devoir politique et moral de ne pas s’associer à un processus que polluent si manifestement la tricherie politique, la fraude électorale et l’argent douteux auquel l’impasse politique actuelle a ouvert des appétits insatiables». Il considère que ces dérives des pouvoirs publics « constituent une violation franche et flagrante de la Constitution et des lois de la République protégeant comme des attributs inviolables la citoyenneté la liberté d’expression, la liberté d’opinion et le droit à l’information».

Ces dérives sont gravement dommageables, ajoute cette formation, « au pluralisme politique qu’un régime politique hégémonique et totalitaire a déjà vidé dans une large mesure de sons sens, de sa substance et de sa raison d’être». Le BP de Talaie El Houriyet a, en outre, déploré « les conditions indignes de notre pays et outrageantes pour notre peuple dans lesquelles se déroule la préparation de la prochaine échéance électorale». Il a exprimé « ses profonds sentiments d’amertume, de consternation et d’indignation à l’égard des scandales honteux qui s’accumulent autour de la prochaine échéance électorale et qui portent des coups sévères à son intégrité, à sa probité et à sa régularité». Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Benflis dénonce la volonté d’étouffer les boycotteurs
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair