formats

Benbaibeche à Ouargla : « L’heure de vérité a sonné pour ce gouvernement »

Publié le 18/11/2017, par dans Non classé.

Quand se rencontrent la détermination à en découdre avec les partis traditionnels et une mouvance politique en quête de représentation à l’intérieur du pays, ça donne un meeting tout à fait inattendu pour ses propres organisateurs.
C’est ce qui vient de se passer à Ouargla, ou Tahar Benbaibeche, président de Fajr Jadid a animé un meeting populaire à la salle de conférences de la maison de la culture Moufdi Zakaria ou tous les ingrédients d’une rencontre découverte magistrale avec militants et sympathisants se sont réunies pour créer la surprise.

Jugez-en, malgré 1h30 de retard inexpliqué et le qarqabou qui battait son plein, une assistance nombreuse et enthousiaste était au rendez-vous mêlant femmes, hommes et enfants qui attendaient Benbaibeche certes, mais aussi Hacene Zaatout, tête de liste de Fajr jadid pour la commune de Ouargla qui a carrément enflammé l’assistance avec un appel franc et sans fard à mobiliser les voix de son fief électoral de Mekhadma avant midi. Le leader local de Fajr Jadid sollicite non seulement que les femmes sortent le matin contrairement à leurs habitudes électorales en fin d’après midi mais aussi aux hommes de se rendre aux urnes en force avant le déjeuner pour permettre à ce grand quartier de Ouargla de reprendre la main sur l’APC qu’il a perdu il y a cinq ans. Un mandat de trop pour les concurrents du Ksar qui revenaient de loin en 2012 après 20 ans d’absence de cette assemblée, un quinquennat ou le quartier n’a pas avance d’un iota estiment ses habitants qui veulent peser de leur poids sur les élections de jeudi prochain.

Et c’est dans cet ambiance festive et visiblement mobilisée en faveur de candidatures jeunes, féminines, diplômées et ancrées dans le mouvement associatif que Tahar Benbaibeche, très ému n’a pas pu s’empêcher de souligner qu’il considérait que cette rencontre avec le peuple de Ouargla était une nouvelle naissance pour son parti.  » Les caisses son vides et l’heure de vérité a sonné pour ce gouvernement» s’est écrié l’orateur soulignant avoir tant souhaité que ces élections locales soient l’occasion pour les uns et les autres de présenter des idées et des programmes. Benbaibeche tacle le FLN à propos de ses déclarations qu’il juge irresponsable  » comment prétendent-il être l’Etat et le gouvernement, appliquer le programme du président Bouteflika pour enfin menacer de quitter le gouvernement ? ». Il estime que reconnaitre la source du mal est un début de solution en soi et que le gouvernement doit rectifier le tir et instaurer un dialogue global sans exclusion tout en ironisant que les partis au pouvoir  » demandent une rallonge de cinq ans pour opérer une destruction massive de ce qui reste à sauver ».

 » Ouargla est malade»

Benbaibeche approuve le constat amer des têtes de listes de son parti à Ouargla qui prendront successivement la parole pour s’annoncer en tant que sauveurs.  » Ouargla est malade et ses médecins sont enfin là ! » criera Hacene Zaatout à une assistance qui buvait ses paroles et lui demandait de répéter ses slogans. L’Algérie a rendez-vous avec le changement et c’est au peuple d’en choisir la manière dira Benbaibeche appelant les algériens à se réveiller pour trouver des solutions et révéler leur volonté à changer le cours des choses et interagir avec les événements.

L’orateur expliquera que la manne pétrolière qui n’a pas permis de développer les deux poumons de l’Algérie que sont Hassi Messaoud et Hassi R’mel a permis aux décideurs d’acheter la paix sociale à une certaine époque.  » Il ne leur sera plus possible d’acheter le silence du peuple qui veut de vrais représentants et l’application équitable des lois ». Cette heure de verité que Benbaibeche voudrait jeudi prochain, avec une élite nationale née des entrailles du peuple, devra assurer la stabilité du pays pour les cinq prochaines années. Une stabilité dont elle serait la seule garante. Après le meeting grandiose de Ouargla, qui a semble t-il été une révélation pour le président de Fajr Jadid, l’idéal serait d’offrir au parti la majorité absolue dans les 18 communes dans lesquelles il se présente à travers la wilaya de Ouargla nonobstant celle de l’APW qu’il convoite aussi. Soutenant que ses candidats apporteront de vraies solutions au malaise de Ouargla, Benbaibeche estime qu’une majorité confortable de Fajr Jadid serait à même de présenter à l’opinons publique un exemple concret de bonne gouvernance. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Benbaibeche à Ouargla : « L’heure de vérité a sonné pour ce gouvernement »
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair