formats

Béjaïa : Yahia Hammouche tire sa révérence

Publié le 10/12/2016, par dans Non classé.

Connu pour son militantisme au sein de Mouvement culturel berbère (MCB), Yahia Hammouche s’est éteint, jeudi soir, à l’hôpital Khellil Amrane de Béjaïa, d’un arrêt cardiaque à l’âge de 56 ans, apprend-on d’un de ses proches.
Militant trotskyste en France, Yahia Hammouche est rentré auprès des siens en Algérie au milieu des années 1980 pour s’engager dans la lutte démocratique. Forgé par des années de lutte politique et associative, celui qu’on surnommait affectueusement « Le père des associations» a énormément donné pour le mouvement associatif, démocratique et identitaire en Algérie, loin des feux de la rampe. Le défunt était aussi sensible à la cause écologique et environnementale. Il est également connu pour avoir dirigé un temps le Mouloudia olympique de Béjaïa (MOB).

Ceux qui l’ont côtoyé parlent unanimement d’un homme généreux, serviable et très aimable, qui ne ménageait ni sa personne ni ses moyens pour servir toutes les causes justes. Des traits de caractère et des engagements qui lui ont valu la sympathie et l’admiration de la population et de ses amis.

Saïd Boukhari, compagnon de route du défunt, parle d’un homme « volontaire, généreux et admirable. Je l’ai connu lors de l’ouverture démocratique en 1989, témoigne-t-il. On était tous deux militants du MCB, combat pour lequel il mettait tout ce dont il disposait, argent, moyens et autres.» « Lors de la grève du cartable de 1995 en Kabylie, il a à maintes reprises pris à sa charge l’hébergement de la commission de suivi du boycott scolaire.

En 2006, il a pris en charge un regroupement de plus de 1000 militants amazighs de plusieurs régions du pays», se souvient-il. L’infatigable militant s’en est allé prématurément avec les idées plein la tête, toujours au service des causes qu’il chérissait tant. Une semaine avant sa mort, il était en contact avec un ami pour lui faire part d’un de ses projets.

« Il souhaitait créer un journal local en tamazight, et pour concrétiser cette idée, nous avons fixé un rendez-vous la semaine passée. Malheureusement, le rendez-vous est arrivé, mais sans lui», témoigne, tout ému, Djamel Ikhloufi, militant du MCB. Et d’ajouter : « Yahia est un militant des causes justes, de tamazight, du combat démocratique. Il aime l’Algérie. Modeste, simple mais prévoyant, c’était un homme de confiance. Le 20 avril 2014, il a beaucoup donné de son temps et de son argent pour la réussite de la marche du MCB-Bgayet. On se souvient aussi de son passage à la tête du MOB, quand il a inscrit sur les maillots de ce club en tifinagh ‘‘MO Bgayet », c’était à son époque.»
Yahia Hammouche sera enterré aujourd’hui dans son village natal, Idjissène, dans la commune de Semaoune,à 60 km de Béjaïa. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Béjaïa : Yahia Hammouche tire sa révérence
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair