formats

Béjaïa : Ouyahia égratigne les autonomistes

Publié le 27/04/2017, par dans Non classé.

Le débat sur l’autonomie de la Kabylie s’impose dans le discours égratignant de campagne électorale d’Ahmed Ouyahia.
Le secrétaire général du RND était hier à Béjaïa pour clamer : « Nous n’avons pas d’ennemi à sortir» du pays, allusion à ce que le MAK désigne sous le vocable « l’Etat colonial». Accompagné d’un convoi presque officiel, le patron du RND a animé un meeting à la Maison de la culture du chef-lieu de wilaya en présence d’un public trié sur le volet.

Pour accéder à la grande salle des spectacles, il faut montrer patte blanche. « Vous avez une invitation ?» nous demande un policier. Il faut alors décliner son identité, une deuxième fois, devant un autre préposé à « l’accueil». Pas d’affichage public ni d’invitation pour la presse, le meeting ne traduisait pas le souci de convaincre un maximum de gens, mais se devait de galvaniser un public déjà acquis.

« On parle d’indépendance, d’autonomie. L’Algérie est une et indivisible», a lancé Ahmed Ouyahia. Dans une intervention exclusivement en kabyle, il s’est employé à alerter sur les périls de la division du territoire national. Ouyahia ne nomme pas les autonomistes, mais l’avancée de leur action militante ne le laisse pas indifférent, tout comme le sont devenus plusieurs leaders politiques.

C’est là le principal axe du discours électoral que réserve le RND pour la Kabylie, un axe qui pivote autour du volet de la stabilité du pays qui fait dire au chef de cabinet de Bouteflika : « Nous travaillerons pour la paix et l’unité du pays.» Aux électeurs se pose une seule alternative, selon Ouyahia : risquer de renouer avec les affres de l’insécurité ou préserver les « acquis» de la situation actuelle.

En un mot, Ahmed Ouyahia invite à voter pour le changement dans la continuité, même s’il considère que l’austérité doit s’appliquer en économisant dans le luxe de l’Etat. En plaidant pour une « décentralisation effective» des services de l’Etat, il prend la défense du groupe Cevital, qu’il cite nommément, et dont il trouve anormal qu’une livraison de matériel soit bloquée au port de Béjaïa. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Béjaïa : Ouyahia égratigne les autonomistes
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair