formats

Barrage de Taksebt : La cote d’alerte

Publié le 12/01/2016, par dans Non classé.

Le niveau du barrage de Taksebt (Tizi Ouzou) connaît une baisse sensible de ses capacités. La sécheresse qui frappe le pays s’est répercutée sur les quantités d’eau emmagasinées.
Selon le directeur de l’hydraulique qui s’est exprimé il y a quelques jours sur les ondes de la radio locale, le taux de remplissage a atteint 50%. Ainsi, sur les 180 millions de mètres cubes (capacité théorique), il n’en resterait que 90 millions. Selon le même responsable, 450 000 m3 alimentent quotidiennement la wilaya de Tizi Ouzou, Boumerdès et Alger. Un petit calcul arithmétique donnerait la production de près d’un million de mètres cubes chaque deux jours. A ce rythme, le barrage se viderait en près de 4 mois.

Si l’on rajoute le phénomène de l’évaporation (il fait en moyenne 20° à Tizi Ouzou depuis décembre), il n’en resterait plus aucune goutte vers la fin du mois d’avril prochain. Sur les 90 millions de mètres cubes restants, il faudrait également prendre en considération le problème de l’envasement. L’inquiétude est grande surtout que les météorologistes ne prévoient pas de chutes de pluies abondantes et de neige les prochaines semaines. Les cimes du massif du Djurdjura connues pour leurs neiges éternelles sont toujours dénudées. Depuis sa mise en fonction le 1er novembre 2001, l’eau de réserve de Taksebt n’a pas connu un tel niveau.

Le dicton kabyle qui dit : « Anebdu yughal d cetwa» (l’été est devenu l’hiver) s’est inversé. Les ménages s’attendent pour les prochains jours à un rationnement de l’alimentation en eau potable. L’ampleur de cette baisse se mesure à l’œil nu. En certains endroits, le fond est quasiment visible. L’année dernière, à la même période, le barrage avait atteint un taux de 57% de remplissage. Si les responsables du secteur de l’hydraulique tentent de rassurer, la population, au contraire, considère que la situation est alarmante. Dans les villes et les centres urbains, des commerçants, notamment, continuent à laver à grande eau devant leurs magasins. Un geste qui s’ajoute aux fuites d’eau qui risquent d’accélérer le tarissement du barrage. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Barrage de Taksebt : La cote d’alerte
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair