formats

Baptisée Claudine et pierre Chaulet

Publié le 27/03/2017, par dans Non classé.

La Clinique centrale des grands brûlés, sise à l’avenue Pasteur à Alger, a été baptisée, hier, au nom des deux militants de la cause nationale Claudine et Pierre Chaulet, à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose, célébrée le 24 mars de chaque année en présence des responsables du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière et du wali d’Alger, Abdelkader Zoukh.

Le choix porté sur ce couple, engagé durant des années pendant la Guerre de Libération nationale et bien après, répond, bien sûr, à son engagement pris auprès des Algériens et aussi pour avoir choisi l’Algérie contre le colonialisme. « Une reconnaissance au glorieux passé de cette grande dame et de ce grand monsieur qui ont donné toute leur vie à défendre l’Algérie et travailler en collaboration avec les Algériens pour une Algérie libre», soutient M. Miraoui, directeur de la santé et de la population de la wilaya d’Alger. Epouse du professeur en médecine, Claudine Chaulet était professeur de sociologie à l’université d’Alger. Elle arrive en Algérie en janvier 1942 puis, en 1954, elle rencontre Pierre Chaulet et d’autres nationalistes algériens, dont Abdelhamid Mehri et Salah Louanchi. Elle épouse Pierre Chaulet en septembre 1955, une période pendant laquelle ils hébergent à Alger de nombreux dirigeants du FLN, dont Abane Ramdane, Larbi Ben M´hidi et Benyoucef Benkhedda.

C’est elle qui fera sortir Abane Ramdane d’Alger en février 1957. Investi dans la lutte contre la tuberculose, le Pr Pierre Chaulet, professeur en pneumologie, s’est mis au service du pays et il a formé plusieurs générations de médecins. Il a soigné des millions d’Algériens aux côtés du Pr Larbaoui, et bien d’autres éminents professeurs en médecine. Il travaillait sans cesse pour l’amélioration du système de santé, et son dernier rapport portant proposition d’une nouvelle loi sanitaire a été remis en février 2010 au ministère de la Santé. Les grandes lignes de ce rapport supposent promouvoir la santé des Algériens pour les 20 ans à venir et mettre en conformité le cadre législatif avec les réformes opérées dans le secteur. Ce texte aurait été la base de travail pour l’élaboration de la nouvelle loi sanitaire en attente d’adoption à l’APN. Il a été à la pointe du combat à partir des années 1963 -1964 pour généraliser la vaccination par le BCG à tous les nouveau-nés et les enfants en âge de scolarité et la réduction de la durée du traitement contre la tuberculose, selon un témoignage à El Watan de son ami le Pr Jean-Pierre Grangaud. Avec Claudine son épouse, il signe un excellent ouvrage relatant leur mémoire, sous le titre : Le choix de l’Algérie : deux voix, une mémoire, paru aux éditions Barzakh en 2012.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Baptisée Claudine et pierre Chaulet
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair