formats

Avant-première du film « Innocents, mais » hommage à la défunte Malika Nedjadi

Publié le 07/04/2019, par dans Non classé.

ORAN– Le court métrage « Innocents, mais », dans lequel l’artiste défunte Malika Nedjadi a participé, sera projeté à Oran en avant première, en hommage à l’artiste, décédée la semaine passée à l’âge de 52 ans des suites d’une longue maladie, a-t-on appris dimanche du réalisateur de cette production cinématographique.

Ce film à caractère social, qui sera projeté lors du 40e jour du décès de la défunte artiste, est la dernière œuvre dans laquelle Malika Nedjadi a participé, malgré son état de santé qui l’a obligé à s’aliter durant plus de deux années, a indiqué Bouzeboudja Ghaffour El-Houari, signalant que les scènes de ce court métrage ont été filmées au sein de la maison de la défunte comédienne, qui a beaucoup donné au 4e Art et qui a défié la maladie pour offrir des œuvres grandioses au public.

Le film « Innocents, mais » raconte l’histoire d’un enfant souffrant d’une maladie psychique, ce qui la pousse à commettre un crime horrible au sein de sa famille, a indiqué le réalisateur.

L’œuvre, dont le scénario a été écrit par Nadia Lafraka, a vu la participation de huit acteurs dont Malika Nedjadi et Bouzid Hadj Brahim et traite des méthodes d’éducation des enfants et des mensonges qu’on leur raconte, ce qui peut provoquer chez eux des troubles psychiques pouvant les pousser à avoir des comportements négatifs, a souligné le réalisateur.

Pour rappel, l’artiste Malika Nedjadi activait au sein de plusieurs troupes théâtrales au Théâtre régional d’Oran « Abdelkader Alloula » et a participé dans plusieurs pièces dont « Toufah » d’Abdelkader Alloula, « La statue vivante » de Medjahri Missoum, qui a été présentée au Canada en 2010, ainsi que « Hama le cordonnier », écrite par Azzeddine Mihoubi et mise en scène par Mohamed Adar, présentée en Arabie Saoudite en 2007.

L’artiste a participé également dans des œuvres à caractère historique, notamment « La perle » et « Siphax » et d’autres œuvres télévisuelles comme « Ness El Houma » et « El waqaa », ainsi que des pièces radiophoniques.

Bouzeboudja Ghaffour a, à son actif, plusieurs œuvres artistiques de sa composition, notamment une œuvre de pantomime « Les clowns » et des mises en scènes de plusieurs pièces dont « La découverte », « La tempête solaire », ainsi que des participations dans plusieurs festivals comme le festival international du théâtre de marionnettes à travers le web organisé en Egypte.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Avant-première du film « Innocents, mais » hommage à la défunte Malika Nedjadi
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair