formats

Inciter l’élève à la lecture face au « recul » du lectorat

Publié le 25/07/2019, par dans Non classé.
Inciter l'élève à la lecture face au

ALGER – Le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belabed a mis l’accent, jeudi à Alger, sur l’impératif d’inciter l’élève à la lecture et de développer les compétences d’auto-apprentissage face au recul du lectorat dans les sociétés contemporaines.

Supervisant la cérémonie de distinction des 10 lauréats de la 4ème édition du concours « Défi de la lecture arabe », M. Belabed a indiqué que cette initiative « permet de renforcer les connaissances, sensibiliser à l’importance de la lecture, développer l’auto-apprentissage, élargir les connaissances et enrichir le bagage linguistique et améliorer l’apprentissage de la langue arabe chez l’élève dans les pays arabes et à l’étranger ».

S’exprimant devant nombre de ministres en présence de l’ambassadeur des Emirats arabes unis (EAU) en Algérie, M. Belabed a expliqué que ce concours qu’abrite Dubaï vient soutenir le prix scolaire national « Aklam Biladi », dans une ère où nous connaissons un recul du taux de lecture dans les sociétés contemporaines, vu la profusion des nouvelles technologies notamment Internet ».

Ce projet constitue « un prolongement du programme d’action du ministère de l’Education et s’adapte à sa politique qui vise à renforcer la maitrise des connaissances de base, notamment en langue arabe », a-t-il indiqué, soulignant que le ministère de l’éducation national « a pris une série de mesures pour promouvoir la lecture en milieu scolaire et améliorer le rendement des élèves ».

Dans son allocution à l’occasion, le ministre de la Communication, porte-parole du Gouvernement, Hassane Rabehi, a affirmé que la lecture permettait au peuple de mieux connaître son histoire.

Pour sa part, la ministre de la Culture, Meriem Merdaci a appelé les parents à encourager leurs enfants à lire, soulignant que son département ministériel « œuvre à promouvoir la lecture en Algérie ».

L’élève Kebir Naïma, du lycée Emir Abdelkader dans la wilaya de Mostaghanem a obtenu la première place et représentera l’Algérie à la 4e édition du projet « Défi de la lecture arabe ».

Lancé en 2015 à l’initiative du Cheikh Mohammed Ben Rached al-Maktoum, le projet « Défi de la lecture arabe » verra la participation de 49 Etats, dont 16 pays arabes.

Lire la suite

formats

Panel des personnalités appelé à conduire le dialogue national inclusif (BIO-EXPRESS)

Publié le 25/07/2019, par dans Non classé.

ALGER – Le Panel de personnalités appelé à conduire le dialogue national inclusif est composé de figures représentatives, issues de différents horizons et cumulant de longues années d’expérience chacune dans son domaine d’activité.

Ce panel est composé de MM. Karim Younès, Lalmas Smaïl, Lazhari Bouzid, Abdelwahab Bendjelloul, Benaïssa Azzedine et Mme Benabbou Fatiha.

– Karim Younes: âgé de 71 ans et ancien président de l’Assemblée populaire nationale (APN) de 2002 à 2004, il est écrivain, homme politique.

Il est titulaire d’une licence en littérature française et a occupé plusieurs hautes fonctions, notamment secrétaire d’Etat et ministre de la Formation professionnelle.

Après son retrait de la vie politique, Karim Younès a consacré son temps à l’écriture en publiant des ouvrages sur l’histoire de l’Algérie.

– Fatiha Benabbou : elle est titulaire d’un doctorat d’Etat en droit public et professeur universitaire. Spécialiste en droit constitutionnel, elle est auteure de deux ouvrages: « Droit parlementaire algérien » et « Introduction au droit constitutionnel » ainsi que de nombreux articles publiés dans des revues et communications en Algérie et à l’étranger.

Elle intervient de manière régulière pour éclairer l’opinion publique sur les questions d’ordre juridique et constitutionnelle.

– Smaïl Lalmas : expert en économie et en finance, il est président de l’Association nationale Algérie conseil export (ACE). Lalmas est souvent sollicité par les médias pour apporter des éclairages et des analyses sur la situation économique et financière du pays.

– Bouzidi Lazhari : ancien membre du Conseil de la nation, Lazhari est un constitutionnaliste et professeur de droit constitutionnel à l’Université de Constantine.

– Azzedine Benaissa : âgé de 52 ans, il est professeur universitaire à Tlemcen. Il est membre actif dans le mouvement associatif.

– Abdelwahab Bendjelloul : âgé de 49 ans, il est syndicaliste dans le secteur de l’éducation nationale. Membre de plusieurs associations à Touggourt (wilaya de Ouargla) et membre actif de la société civile.

Lire la suite

formats

Miloud Choughli en spectacle à Alger

Publié le 24/07/2019, par dans Non classé.
Miloud Choughli en spectacle à Alger

ALGER- Une immersion dans l’univers de la musique contemporaine de la région du Tassili N’Ajjer a été proposée au public algérois mardi soir par la troupe du musicien Miloud Choughli.

Organisé à l’Opéra d’Alger Boualem Bessaih, ce concert a été animé par une troupe de neuf musiciens et choristes brassant l’authenticité de la musique contemporaine, connue dans la ville de Djanet, et les rythmes des styles traditionnels locaux en plus d’une touche festive.

Luthiste de talent évoluant entre l’univers de la musique orientale et celui du foundou de la Saoura, Miloud Choughli a perpétué sur scène le travail du regretté Othmane Bali (1953-2005), qui avait initié un mouvement musical introduisant le luth dans des musiques et des poèmes traditionnels de Djanet.

Elève du musicien disparu, Miloud Choughli a, quant à lui, enrichi ce même concept en introduisant une section rythmique plus fournie, un violon, un cajon et une guitare basse sans toucher à l’authenticité rythmique souvent inspirée du tindi.

En plus d’un répertoire de textes festifs de la région, la troupe a également rendu hommage à son mentor en interprétant un de ces plus grands succès « Damâa » devant un public d’initiés mais peu nombreux à cette soirée.

Dans un souci de continuité du travail commencé par Othmane Bali, Miloud Choughli présente lui aussi une troupe similaire composée de trois chanteuses choristes et cinq autres musiciens.

Le groupe a également mis un point d’honneur à se produire sur scène avec des costumes traditionnels de la région, une manière pour eux de « véhiculer une autre élément du patrimoine culturel du Tassili ».

D’autres spectacles sont au programme de l’Opéra d’Alger dont le spectacle  » de Grenade à Cirta » de Salim Fergani prévu vendredi et un concert animé par Lyes Ksentini et Salim Hellil le 30 juillet.

Lire la suite

formats

TR de Skikda: présentation jeudi de la générale de « Hanine » destinée aux enfants

Publié le 24/07/2019, par dans Non classé.
TR de Skikda: présentation jeudi de la générale de

SKIKDA – Le Théâtre régional de Skikda (TRS) présentera jeudi la générale de sa toute nouvelle œuvre pour enfants, intitulée « Hanine » produite en coordination avec l’association « Bourgeons de l’art » créée en 2018.

SKIKDA – Le Théâtre régional de Skikda (TRS) présentera jeudi la générale de sa toute nouvelle œuvre pour enfants, intitulée « Hanine » produite en coordination avec l’association « Bourgeons de l’art » créée en 2018.

« Hanine » est la 25ème pièce du TRS montée depuis sa création en 2009 et sa 11ème œuvre destinée aux enfants, a indiqué Zineddine Nacer, chef département artistique du TRS.

Pour Asma Benahmed, auteure de la pièce, celle-ci raconte l’histoire d’un vendeur de jeux électroniques mu exclusivement par le profit et qui, un jour, met en vente un jeu réputé dangereux pour les enfants que sa fille se procure à son insu et en joue.


Lire aussi: La créativité théâtrale pour enfants en plein essor à Oran


Intelligente, la fillette prend conscience rapidement de la nocivité du jeu et décide de faire campagne contre sa mise en vente. Voyant l’engagement de sa fille, le père se rend compte de son tord et décide de retirer le jeu.

Selon Asma, âgée de 24 ans, la trame de la pièce s’inspire de l’histoire véridique du jeu « la Baleine bleue » qui avait fait plusieurs victimes.

La pièce de 50 minutes est interprétée par cinq comédiens dont Belkisse Boukeloua qui interprète le rôle de « Hanine » que la comédienne a qualifié de « difficile » car le personnage est porteur d’un message à transmettre.

Lire la suite

formats

43 jeunes talents participent à la manifestation culturelle « Milev, art et créativité »

Publié le 24/07/2019, par dans Non classé.

MILA – Pas moins de 43 jeunes écrivains, plasticiens et photographes de plusieurs wilayas participent à la manifestation culturelle « Milev, art et créativité » organisée jusqu’à la fin de la semaine en cours à la bibliothèque « Mebarek Bensalah » de Mila, par le club des « ambassadeurs de l’espoir ».

Visant à encourager et soutenir les jeunes auteurs, peintres et photographes, la manifestation a regroupé de jeunes artistes de Mila, mais également de Constantine, Oum El Bouaghi, Laghouat et d’autres wilayas, a assuré Amina Boulehlib, présidente de ce club qui active au sein de la bibliothèque.

Un jury composé de spécialistes a été chargé d’évaluer les œuvres des participants et encourager les meilleures, selon la même source qui a souligné que dans le cadre de cette manifestation ouverte dimanche passé, l’occasion sera offerte aux jeunes écrivains de présenter leurs œuvres au public.

Originaire d’Oum El Bouaghi, le jeune surnommé Diraou Datsida qui participe avec ces deux romans en arabe « Arhakani El-Mexique, ya Marouchka » et « Sa Ahjorouk » a considéré que la manifestation est une opportunité pour les jeunes artistes d’horizons divers de se rencontrer et échanger leurs expériences.

Pour l’auteur de « Nabdh hob oua sarkhet amel », Houssam Bezzaz, la rencontre est « une réussite » car elle est venue combler un vide criard en matière de manifestations dédiées à la littérature et aux arts.

Lire la suite

formats

Miloud Choughli en spectacle à Alger

Publié le 24/07/2019, par dans Non classé.
Miloud Choughli en spectacle à Alger

ALGER- Une immersion dans l’univers de la musique contemporaine de la région du Tassili N’Ajjer a été proposée au public algérois mardi soir par la troupe du musicien Miloud Choughli.

Organisé à l’Opéra d’Alger Boualem Bessaih, ce concert a été animé par une troupe de neuf musiciens et choristes brassant l’authenticité de la musique contemporaine, connue dans la ville de Djanet, et les rythmes des styles traditionnels locaux en plus d’une touche festive.

Luthiste de talent évoluant entre l’univers de la musique orientale et celui du foundou de la Saoura, Miloud Choughli a perpétué sur scène le travail du regretté Othmane Bali (1953-2005), qui avait initié un mouvement

musical introduisant le luth dans des musiques et des poèmes traditionnels de Djanet.

Elève du musicien disparu, Miloud Choughli a, quant à lui, enrichi ce même concept en introduisant une section rythmique plus fournie, un violon, un cajon et une guitare basse sans toucher à l’authenticité rythmique souvent inspirée du tindi.

En plus d’un répertoire de textes festifs de la région, la troupe a également rendu hommage à son mentor en interprétant un de ces plus grands succès « Damâa » devant un public d’initiés mais peu nombreux à cette soirée.

Dans un souci de continuité du travail commencé par Othmane Bali, Miloud Choughli présente lui aussi une troupe similaire composée de trois chanteuses choristes et cinq autres musiciens.

Le groupe a également mis un point d’honneur à se produire sur scène avec des costumes traditionnels de la région, une manière pour eux de « véhiculer une autre élément du patrimoine culturel du Tassili ».

D’autres spectacles sont au programme de l’Opéra d’Alger dont le spectacle  » de Grenade à Cirta » de Salim Fergani prévu vendredi et un concert animé par Lyes Ksentini et Salim Hellil le 30 juillet.

Lire la suite

Home Articles posted by Admin (Page 9)
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair