formats

Sidi Bel-Abbès: plus de 30 tableaux à l’exposition nationale d’arts plastiques

Publié le 07/08/2018, par dans Non classé.
Sidi Bel-Abbès: plus de 30 tableaux à l'exposition nationale d'arts plastiques

SIDI BEL-ABBES – Plus de 30 tableaux ont eu droit à la cimaise lors d’une exposition nationale d’arts plastiques qui se poursuit mardi à la galerie d’arts « Nouara Taibi » de la maison de la culture « Kateb Yacine » de Sidi Bel-Abbès.

Organisée sous le slogan « Les arts plastiques, un outil de communication et de contact« , l’exposition enregistre la participation d’artistes plasticiens de différentes écoles et styles issus des wilayas de M’sila, Biskra, Sétif et Tlemcen. Selon l’artiste Djamel Rouis, cette manifestation culturelle vise à regrouper des artistes de la wilaya de Sidi Bel-Abbès dans cette exposition nationale qui constitue une occasion d’échange entre la vingtaine de plasticiens des différentes écoles de cet art pictural. Pour sa part, le plasticien Mekedes Moulay-Dris voit en cette exposition une importante occasion pour relancer le mouvement artistique dans la wilaya de Sidi Bel-Abbes.


Lire aussi : Festival de Djemila: Cheb Nasro sur scène après 21 ans d’absence


Les piliers des arts plastiques de la wilaya, dont Mekedes Noureddine et Boukhrissat Abdelkader, prennent part avec leurs toiles à cette exposition artistique où sont mis en exergue également des œuvres d’artistes défunts, notamment Benameur Dahmane, El Alami Abdelkader et Noureddine Draa, a-t-on fait savoir. L’exposition nationale d’arts plastiques se poursuit jusqu’à la mi-août en cours à l’initiative de la Direction de la culture et en marge du festival national de la chanson Rai qui a pris fin samedi soir.

Lire la suite

formats

Festival de Djemila: Cheb Nasro sur scène après 21 ans d’absence

Publié le 07/08/2018, par dans Non classé.
Festival de Djemila: Cheb Nasro sur scène après 21 ans d'absence

SETIF – De retour sur scène après 21 ans d’absence, Cheb Nesro a fait vibrer fortement l’antique théâtre de Cuicul dans la nuit de lundi à mardi, à la quatrième soirée de la 14ème édition du Festival arabe de Djemila (Sétif).

Bien avant son entrée sur scène, dés les premières notes de ‘’Choufi el maktoub ki lakana », les admirateurs très nombreux de Nasro, ont repris spontanément et en chœur la chanson, scandant le nom du chanteur.

Emu par un accueil des plus chaleureux du public composé notamment de jeunes, Nasro de son vrai nom Nassreddine Souidi a chante avec ses fans  »Choufi el maktoub ki lakana » et enchaîne avec ‘’Antia ma vie », ‘’Achekek guelbi » et ‘’Atta’k rabi plaça fi qalbi ».

A l’ouverture de la soirée, la quatrième de cette nouvelle édition de Festival de Djemila, la chanteuse Amel Sekkak a rendu à un hommage à la diva Warda El Djazairia avec ‘’Ba touaness bik » et à cheb Akil à travers ‘’Mazal mazal » avant d’interpreter ‘’Khardjouni mar », ‘’Chadi ouledk ali’ya », ‘’Mal Habibi malou » dans une prestation chaleureusement applaudie.


Lire aussi: Festival de Djemila: Mok Saib et cheb Arras, stars de la 4ème soirée


Lui succédant, Cheb Zinou a ravi le public avec des airs staifi et chaoui entonnant ‘’ Ya Salah », ‘’Lalla a’yb allik », ‘’Habitek », avant de céder la place au groupe Dey qui s’est produit pour la première fois à Djemila en fusionnant diwane, chaâbi et flamenco.

Le groupe Imzad de Tamanrasset a pris le relais et a transporté le public, grâce à ses sonorités targuies enchanteresses, aux fins fonds du désert algérien avec ‘’ Tisnanet », ‘’Imouhag ».

De l’avis de plusieurs familles qui ont assisté à la soirée, le programme de cette dernière était ‘’très riche et très variée », la « bonne organisation » du festival les encouragent à faire le déplacement à chaque fois que l’occasion se présente, ont-ils affirmé.

A noter que le commissariat du Festival arabe de Djemila propose pour la soirée de clôture de cet événement culturel, dés 22 heures, au site romain Cuicul, les chebs Kader japoni, Khaled didi, Rochedi et Yacine.

Ouvert vendredi dernier avec un show chorégraphique ‘’Azdif » (terre noire en berbère, d’où provient le nom de Sétif) reflétant des pans de l’histoire, de l’art et de la culture des Hauts plateaux en présence du ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, la 14ème édition du Festival arabe de Djemila a consacré l’art et les artistes algériens dans toutes leurs diversités.

Un programme riche, dense et diversifié a été jusque là proposé au public qui rallie chaque soir Djemila, depuis plusieurs régions limitrophes.

Lire la suite

formats

Festival de Djemila: Cheb Nasro sur scène après 21 ans d’absence

Publié le 07/08/2018, par dans Non classé.
Festival de Djemila: Cheb Nasro sur scène après 21 ans d'absence

SETIF – De retour sur scène après 21 ans d’absence, Cheb Nesro a fait vibrer fortement l’antique théâtre de Cuicul dans la nuit de lundi à mardi, à la quatrième soirée de la 14ème édition du Festival arabe de Djemila (Sétif).

Bien avant son entrée sur scène, dés les premières notes de ‘’Choufi el maktoub ki lakana », les admirateurs très nombreux de Nasro, ont repris spontanément et en chœur la chanson, scandant le nom du chanteur.

Emu par un accueil des plus chaleureux du public composé notamment de jeunes, Nasro de son vrai nom Nassreddine Souidi a chante avec ses fans  »Choufi el maktoub ki lakana » et enchaîne avec ‘’Antia ma vie », ‘’Achekek guelbi » et ‘’Atta’k rabi plaça fi qalbi ».

A l’ouverture de la soirée, la quatrième de cette nouvelle édition de Festival de Djemila, la chanteuse Amel Sekkak a rendu à un hommage à la diva Warda El Djazairia avec ‘’Ba touaness bik » et à cheb Akil à travers ‘’Mazal mazal » avant d’interpreter ‘’Khardjouni mar », ‘’Chadi ouledk ali’ya », ‘’Mal Habibi malou » dans une prestation chaleureusement applaudie.


Lire aussi: Festival de Djemila: Mok Saib et cheb Arras, stars de la 4ème soirée


Lui succédant, Cheb Zinou a ravi le public avec des airs staifi et chaoui entonnant ‘’ Ya Salah », ‘’Lalla a’yb allik », ‘’Habitek », avant de céder la place au groupe Dey qui s’est produit pour la première fois à Djemila en fusionnant diwane, chaâbi et flamenco.

Le groupe Imzad de Tamanrasset a pris le relais et a transporté le public, grâce à ses sonorités targuies enchanteresses, aux fins fonds du désert algérien avec ‘’ Tisnanet », ‘’Imouhag ».

De l’avis de plusieurs familles qui ont assisté à la soirée, le programme de cette dernière était ‘’très riche et très variée », la « bonne organisation » du festival les encouragent à faire le déplacement à chaque fois que l’occasion se présente, ont-ils affirmé.

A noter que le commissariat du Festival arabe de Djemila propose pour la soirée de clôture de cet événement culturel, dés 22 heures, au site romain Cuicul, les chebs Kader japoni, Khaled didi, Rochedi et Yacine.

Ouvert vendredi dernier avec un show chorégraphique ‘’Azdif » (terre noire en berbère, d’où provient le nom de Sétif) reflétant des pans de l’histoire, de l’art et de la culture des Hauts plateaux en présence du ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, la 14ème édition du Festival arabe de Djemila a consacré l’art et les artistes algériens dans toutes leurs diversités.

Un programme riche, dense et diversifié a été jusque là proposé au public qui rallie chaque soir Djemila, depuis plusieurs régions limitrophes.

Lire la suite

formats

Ain Temouchent: une forte participation attendue au colloque sur Syphax

Publié le 07/08/2018, par dans Non classé.
Ain Temouchent: une forte participation attendue au colloque sur Syphax

AIN TEMOUCHENT – Une forte participation d’académiciens des universités du pays et de l’étranger est attendue au colloque international sur Syphax, prévu à Ain Témouchent le 22 septembre prochain, a-t-on appris lundi du secrétaire général du Haut commissariat à l’amazighité (HCA), Assad Si Hachemi.

Le colloque aura lieu du 22 au 24 septembre prochain, soit une journée de plus que prévu en raison de la forte participation enregistrée par le comité scientifique du HCA chargé d’évaluer et de sélectionner les œuvres académiques pour cette manifestation internationale qui vise à mettre en exergue le royaume de Syphax et sa portée historique et civilisationnelle dans la région, a déclaré à l’APS M. Assad en marge d’une visite de terrain ayant pour but de préparer cette rencontre.

Pas moins de 27 conférences sont au programme du colloque et seront animées par des archéologues et des historiens d’universités du pays et de l’étranger.


Lire aussi: Séminaire sur « Le royaume des Massaessyles, Syphax et le traité de Siga (202 a-JC) » en septembre


Il est prévu la participation de conseillers de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, sciences et culture (UNESCO), d’universitaires de France, Grèce, Soudan, Tunisie et d’Algérie, a indiqué le secrétaire général du HCA.

Le programme prévoit également 16 tables rondes qui seront axées sur trois aspects pour donner l’occasion aux citoyens de la wilaya d’Ain Temouchent de prendre connaissance et de découvrir, grâce à des spécialistes du cinéma, la portée historique de la Numidie, à travers des techniques modernes de technologies dont la technique 3D, a souligné M. Assad.

En outre, une exposition riche sera organisée en collaboration avec le Centre national d’archéologie et mettra en exergue, devant le public et les chercheurs, la période numide en Algérie avec tout ce qu’elle peut contenir comme objets et richesses.

Les spécialistes mettront davantage la lumière, au cours de ce colloque, sur l’aspect historique du royaume de Syphax à travers un grand nombre de spécialistes, ainsi que sur la stratégie de Syphax à nouer des relations avec Rome et Carthage et les caractéristiques de la diplomatie de Syphax, a ajouté M. Assad.

Le Haut commissariat à l’amazighité accorde une grande importance à la promotion de la connaissance historique et la dimension nationale à travers cette série de colloques dont la rencontre sur Massinissa à El Khroub (Constantine) en 2014, sur Jugurtha en 2016 puis le colloque sur Syphax à Ain Témouchent en septembre prochain.

Le secrétaire général du HCA a rendu une visite aux enseignants de la langue amazighe qui sont en formation au centre national de formation des personnels de l’éducation d’Ain Temouchent où il a insisté sur l’intérêt accordé par l’Etat à la généralisation de l’enseignement de tamazight, soulignant que la couverture sera nationale lors de la prochaine rentrée scolaire en application d’un plan d’action avec le HCA, selon une déclaration de la ministre de l’Education nationale.

Lire la suite

formats

Colloque sur Syphax : des acadaméciens algériens et étrangers attendus à Aïn Témouchent

Publié le 07/08/2018, par dans Non classé.
Colloque sur Syphax : des acadaméciens algériens et étrangers attendus à Aïn Témouchent

AIN TEMOUCHENT – Une forte participation d’académiciens des universités du pays et de l’étranger est attendue au colloque international sur Syphax, prévu à Ain Témouchent le 22 septembre prochain, a-t-on appris lundi du secrétaire général du Haut commissariat à l’amazighité (HCA), Assad Si Hachemi.

Le colloque aura lieu du 22 au 24 septembre prochain, soit une journée de plus que prévu en raison de la forte participation enregistrée par le comité scientifique du HCA chargé d’évaluer et de sélectionner les œuvres académiques pour cette manifestation internationale qui vise à mettre en exergue le royaume de Syphax et sa portée historique et civilisationnelle dans la région, a déclaré à l’APS M. Assad en marge d’une visite de terrain ayant pour but de préparer cette rencontre.

Pas moins de 27 conférences sont au programme du colloque et seront animées par des archéologues et des historiens d’universités du pays et de l’étranger.


Lire aussi: Séminaire sur « Le royaume des Massaessyles, Syphax et le traité de Siga (202 a-JC) » en septembre


Il est prévu la participation de conseillers de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, sciences et culture (UNESCO), d’universitaires de France, Grèce, Soudan, Tunisie et d’Algérie, a indiqué le secrétaire général du HCA.

Le programme prévoit également 16 tables rondes qui seront axées sur trois aspects pour donner l’occasion aux citoyens de la wilaya d’Ain Temouchent de prendre connaissance et de découvrir, grâce à des spécialistes du cinéma, la portée historique de la Numidie, à travers des techniques modernes de technologies dont la technique 3D, a souligné M. Assad.

En outre, une exposition riche sera organisée en collaboration avec le Centre national d’archéologie et mettra en exergue, devant le public et les chercheurs, la période numide en Algérie avec tout ce qu’elle peut contenir comme objets et richesses.

Les spécialistes mettront davantage la lumière, au cours de ce colloque, sur l’aspect historique du royaume de Syphax à travers un grand nombre de spécialistes, ainsi que sur la stratégie de Syphax à nouer des relations avec Rome et Carthage et les caractéristiques de la diplomatie de Syphax, a ajouté M. Assad.

Le Haut commissariat à l’amazighité accorde une grande importance à la promotion de la connaissance historique et la dimension nationale à travers cette série de colloques dont la rencontre sur Massinissa à El Khroub (Constantine) en 2014, sur Jugurtha en 2016 puis le colloque sur Syphax à Ain Témouchent en septembre prochain.

Le secrétaire général du HCA a rendu une visite aux enseignants de la langue amazighe qui sont en formation au centre national de formation des personnels de l’éducation d’Ain Temouchent où il a insisté sur l’intérêt accordé par l’Etat à la généralisation de l’enseignement de tamazight, soulignant que la couverture sera nationale lors de la prochaine rentrée scolaire en application d’un plan d’action avec le HCA, selon une déclaration de la ministre de l’Education nationale.

Lire la suite

formats

Tizi-Ouzou : Des escapades culturelles pour la découverte et la promotion du patrimoine local

Publié le 06/08/2018, par dans Non classé.
Tizi-Ouzou : Des escapades culturelles pour la découverte et la promotion du patrimoine local

TIZI-OUZOU – Des escapades culturelles alliant loisirs et découverte du patrimoine locale sont organisées durant la saison estivale par la Direction de la culture de Tizi-Ouzou, a-t-on appris lundi de la première responsable locale du secteur.

Le but de ces escapades, initiées autour d’événements culturels locaux tel que les fêtes et festivals, est de permettre à la population de découvrir le patrimoine local à travers des haltes dans des villages qui organisent ces manifestations, a indiqué à l’APS la directrice de la culture Nabila Goumeziane. À ce titre deux escapades ont été déjà organisées par cette même direction, la première a eu lieu le 26 juillet écoulé. Elle a permis de faire des haltes, au festival culturel local de la poterie de Mâatkas, à la fête du bijou d’Ath Yenni et au festival Raconte-arts au village Tiferdoud.

Elle a été une occasion pour les visiteurs de découvrir la beauté de l’artisanat local, ainsi que de vivre des moments de partage avec les habitants de ces trois localités. Une deuxième escapade a été organisée les 2 et 3 de ce mois d’août au niveau du site d’Azrou N’Thor, dans la commune d’Illilten qui abrite, chaque vendredi du mois d’Août, une activité rituelle consistant en une ascension vers un pic qui culmine à 1883 mètres d’altitude pour « demander la bénédiction du saint de ce paysage culturel hautement touristique« , a-t-on ajouté de même source.


Lire aussi : Les cascades de Traghenia à Ténès: Une destination convoitée par les amateurs du tourisme de montagne


L’organisation de cette deuxième escapade, sur deux jours, répondait au souci de la Direction de la culture, qui a lancé cette activité en collaboration avec le comité du village Zouvga, la ligue des activités de plein air, de loisirs et d’échanges de jeunes de Tizi-Ouzou (LAPLEJ) et la ligue de wilaya des activités scientifiques et techniques de jeunes, d’initier aussi les participants à l’astronomie durant la nuit de jeudi à vendredi, a expliqué Mme Goumeziane.

 » Azrou N’Thor, est un paysage culturel qui mêle naturel et culturel, c’est un lieu de culte et de spiritualité qui permet, grâce au rite organisé chaque vendredi du mois d’août par les habitants, de renouer avec la tradition locale et l’hospitalité et la générosité des villageois, ces moments de communion et de partage qui font partie de nos traditions dont nous voulons rappeler l’importance et inciter à leur préservation. »

La Direction de la culture prévoit d’organiser d’autres escapades culturelles, toujours autour des fêtes et festivals des villages, des manifestations qui constituent un potentiel à mettre en valeur pour leur dimension culturel, touristique et économique et ce, en mettant comme premier partenaire le citoyen qui est directement impliqué dans l’organisation de ces fêtes, a-t-elle relevé. Les escapades culturelles sont un prolongement de la caravane du patrimoine et de la valise patrimoniale déjà lancée par la Direction de la culture de Tizi-Ouzou. Ces activités visent toutes la promotion et la préservation du patrimoine, a rappelé Mme Goumeziane.

Lire la suite

Home Articles posted by Admin (Page 4)
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair