formats

Clôture du 11ème Festival de la chanson oranaise, quatre jeunes talents récompensés

Publié le 10/08/2018, par dans Non classé.
Clôture du 11ème Festival de la chanson oranaise, quatre jeunes talents récompensés

ORAN – La 11ème édition du Festival de la chanson oranaise a été clôturée, jeudi soir au Théâtre régional d’Oran « Abdelkader Alloula » (TRO), lors d’une cérémonie marquée notamment par la récompense de quatre jeunes talents lauréats du concours organisé dans le cadre de cet événement culturel.

Le jury présidé par le musicien Bey Bekkaï a décerné à cette occasion le 1er Prix au jeune Bilal El-Arbi pour sa brillante interprétation de la chanson « Mouhal t’farraqna lahoual » du regretté chantre du genre oranais Ahmed Wahby (1921-1993) auquel fut dédiée cette édition. Les 2ème et 3ème Prix sont revenus respectivement à Ourabah Yacine et Didi Mohamed Achraf, tandis que Djamel Essadek a reçu le Prix d’encouragement. Un public nombreux a assisté à cette soirée de clôture tenue en présence des autorités locales et qui a également vu les organisateurs rendre hommage à Cheikh Missoum Bensmir, grande figure du genre bédouin et du melhoun, âgé de 80 ans.

Une cérémonie haute en couleurs et en sonorités a régalé l’assistance qui a pris plaisir à découvrir ou à réécouter une sélection des plus beaux titres du patrimoine musical local. Plusieurs titres de feu Ahmed Wahby et Blaoui El-Houari (1926-2017), et d’autres composés spécialement en guise d’hommage posthume à ces chantres oranais, ont été interprétés par un plateau artistique de choix. Au grand bonheur de l’auditoire, de grandes vedettes se sont relayées sur scène, dont Houari Oulhaci, Hakima Boulenji, Houari Sabeur, Souad Bouali, Abdelkader Khaldi et Houari Benchenet, avec l’accompagnement harmonieux de l’orchestre dirigé par le maestro du violon Kouider Berkane.


Lire aussi : Festival de la chanson oranaise : soirées riches en animation


Le directeur de la Culture, Kouider Bouziane, et la commissaire du festival, Khalida Benbali, se sont félicités de la réussite de cette édition qui a atteint les objectifs assignés, à savoir « la valorisation du patrimoine artistique et la promotion des jeunes talents« . Le coprésident du jury, le parolier Temmouh Abdellah a, quant à lui, relevé « une amélioration de la qualité des prestations livrées par les artistes au fil des éditions« , recommandant aux talents en herbe de « saisir toutes les opportunités à venir pour consolider leur formation« .

Le festival qui a été sponsorisé par l’Office national des droits d’auteur et des droits voisins (ONDA), s’était ouvert le 5 août dernier en présence de Smaïl Oulebsir, représentant du ministre de la Culture Azeddine Mihoubi, rappelle-t-on. M. Oulebsir avait mis l’accent sur « les efforts déployés par l’État pour soutenir l’activité culturelle à travers l’ensemble du pays, offrant ainsi l’opportunité à toutes les potentialités artistiques de s’exprimer et d’évoluer« .

Lire la suite

formats

Tapis d’Ath Hicham : des mesures pour préserver le métier de tissage et promouvoir ce produit noble

Publié le 10/08/2018, par dans Non classé.
Tapis d'Ath Hicham : des mesures pour préserver le métier de tissage et promouvoir ce produit noble

TIZI-OUZOU – Des mesures ont été engagées par le ministère du Tourisme et de l’Artisanat pour maintenir et préserver le métier du tissage traditionnel et promouvoir le Tapis d’Ath Hicham, un produit « noble et original », a annoncé jeudi à Tizi-Ouzou le directeur général de l’artisanat au niveau du ministère.

S’exprimant à l’ouverture, jeudi, de la 11ème édition de la fête du tapis d’Ath Hicham (du 9 au 11 août), dans la commune d’Ait Yahia à une soixantaine de kilomètres de Tizi-Ouzou, Amcha Benali a indiqué que dans le cadre de la prise en charge des contraintes soulevées par les tisserandes d’Ath Hicham, notamment celle liée à l’approvisionnement en laine, acheté par les artisanes de la wilaya de Ghardaïa, « des instructions ont été données au directeur de la chambre la Chambre locale de l’artisanat et des métiers pour servir d’intermédiaire entre l’association des tisseuses d’Ath Hicham et le centre de collecte de laine de Relizane pour fournir cette matière première ».

Concernant la commercialisation et la promotion de ce produit artisanal qui a fait la réputation du village d’Ath Hicham (déployé) posé sur une crête du Djurdjura à 1153 de mètres d’altitude et qui, jusqu’en 1989, attirait des touristes, notamment français, allemands et anglais qui s’y rendaient pour acheter ce produit artisanal, M. Amcha a souligné que des mécanismes ont été mis en place par le ministère du Tourisme à cet effet.

 » Ce problème de commercialisation est pris en charge dans le cadre des échanges culturels et artisanaux, que ce soit au niveau national ou international et la vente au niveau des grandes surfaces. »


Lire aussi : L’artisanat traditionnel du Sud à l’honneur à Oran


Observant le nombre important des projets touristiques, réalisés ou en cours de réalisation à travers le territoire national, le directeur général de l’artisanat au ministère a souligné l’engagement des propriétaires des nouvelles infrastructures hôtelières à acheter le tapis traditionnel (et autres produits des autres métiers de l’artisanat) afin de valoriser ce produit et leurs établissements, et promouvoir le patrimoine culturel national. Ce volet, promotion et commercialisation, est aussi pris en charge dans le cadre des conventions de coopération internationales pour participer aux foires et autres activités à l’étranger.

En outre, le programme des activités artisanales (fêtes, festivals, foires), soutenu par le ministère du Tourisme, offre aux artisans une opportunité pour vendre leurs produits et faire leur promotion, a relevé le DG de l’artisanat qui a rappelé le soutien direct aux artisans assuré le ministère du Tourisme pour maintenir les métiers traditionnels en difficulté (absence de relève et problème de commercialisation). Un centre d’estampillage pour Ath Hicham M. Amcha a aussi annoncé la disponibilité du département ministériel qu’il représente à ouvrir un centre d’estampillage du tapis à Ath Hicham, sachant que cette opération est actuellement prise en charge par le centre de la wilaya de Tipasa auquel est rattachée la wilaya de Tizi-Ouzou.

 » Nous allons doter la maison du tapis d’Ath Hicham des moyens nécessaires pour lancer cette opération d’estampillage. »


Lire aussi : Un récital chaâbi au Palais des raïs


Cette infrastructure dédiée au métier du tissage, transférée en 2005 au secteur de la culture suite à une délibération de l’Assemblée populaire communale d’Ait Yahia qui ne pouvait assurer sur son budget les charges de sa gestion, est fermée depuis une quinzaine d’année, a-t-on appris du président d’APC, Benslimane Tahar. Lors de la cérémonie d’ouverture Mme Ait Ouazou a aussi annoncé que l’association Azetta prévoit de déposer une demande de labellisation auprès du ministère du Tourisme et de l’Artisanat pour protéger ce produit.

 » Nous avons saisi l’occasion de la présence du DG de l’artisanat pour lui demander les démarches à suivre et il nous a orienté et indiqué les pièces qui compose le dossier de demande de labellisation. »

Cette même tisseuse a déploré l’absence de relève dans ce métier exclusivement féminin à Tizi-Ouzou, qui est fui par les jeunes filles pour sa pénibilité. Elle a exprimé son inquiétude de voir ce métier disparaître, d’où les démarche entreprises pour la signature, durant cette fête, d’une convention avec le secteur de la formation professionnelle pour l’ouverture d’une annexe du CFPA de Boukhalfa (Tizi-Ouzou) spécialisé dans les métiers traditionnels, au niveau d’Ath Hicham, afin d’enseigner le tissage traditionnel aux jeunes.


Lire aussi : Festival de Djemila: clôture en apothéose avec la star du raï Kader japonais


Le président de l’assemblée populaire de wilaya, Youcef Aouchiche, présent à l’ouverture de cette manifestation a rendu un vibrant hommage aux tisseuses d’Ath Hicham qui ont perpétué ce métier et l’ont maintenu malgré les difficultés auxquelles elles sont confrontées en matière notamment de commercialisation et de disponibilité de la matière première. Il a rappelé que dans le cadre du soutien aux artisans et de la promotion des métiers traditionnels, l’APW accorde une subvention de 500 000 DA pour l’organisation des fêtes, festivals et autres manifestations dédié à l’artisanat et au patrimoine culturel local.

La 11ème édition de la fête du tapis d’Ath Hicham, abritée par l’école primaire et le CEM de cette localité, est animée par 80 artisans (de différents métiers) dont 18 tisseuses représentant ce village. Les participants sont issus de 10 wilayas qui sont Tizi-Ouzou, Alger, Touggourt, Sétif, Médéa, Bouira, Tamanrasset, Timimoune et Boumerdes, a-t-on appris de la présidente de l’association « Azetta » des tisseuses d’Ath Hicham, Ait Ouazou Taos.

Lire la suite

formats

L’artisanat traditionnel du Sud à l’honneur à Oran

Publié le 09/08/2018, par dans Non classé.
L'artisanat traditionnel du Sud à l'honneur à Oran

ORAN – L’artisanat traditionnel de la région du Sud du pays est mis à l’honneur à Oran dans le cadre de la nouvelle édition des « Journées culturelles du Sud » qui se tient jusqu’au 15 août prochain, à l’initiative de l’Office national de la culture et de l’information (ONCI).

L’esplanade de Sidi M’hamed, dans le prolongement du boulevard du Front de mer, abrite cet événement qui permet de mieux faire connaître la diversité et la richesse du patrimoine culturel algérien. « Notre patrimoine, notre identité » constitue le slogan de cette manifestation artistique inscrite au titre des échanges culturels entre les différentes villes du pays, a indiqué le chargé de la communication auprès de l’ONCI, Abdelhamid Bouhala. « Le patrimoine culturel et artistique de l’Algérie est le reflet par excellence de l’identité nationale », a-t-il souligné, insistant sur l’intérêt de ce type de rencontres qui valorisent le savoir-faire ancestral dans les différents segments de l’art.

Ainsi, plusieurs tentes traditionnelles sont dressées sur l’esplanade de Sidi M’hamed, invitant les visiteurs à découvrir divers objets de l’artisanat d’art issus de la poterie, de la sculpture sur bois, de la maroquinerie, de la décoration au sable, et d’autres articles tels les instruments de musique traditionnels. Des soirées musicales sont également animées dans le cadre de ce même rendez-vous culturel, avec la participation de différentes troupes venues de Bechar et Ouargla.


Lire aussi : Festival de Djemila: clôture en apothéose avec la star du raï Kader japonais


Le représentant de l’ONCI a annoncé, en outre, le lancement, vendredi soir, d’une autre manifestation à Oran, intitulée « Eté d’Algérie à El-Bahia », consistant en l’animation de concerts par nombre de jeunes vedettes à l’instar de Yasmine Ammari et Cheb Houssem.

Lire la suite

formats

Un récital chaâbi au Palais des raïs

Publié le 09/08/2018, par dans Non classé.
Un récital chaâbi au Palais des raïs

ALGER – Un récital de musique regroupant plusieurs classiques du châabi à été animé mercredi à Alger par des voix célèbres du genre.

Organisé par l’office national des droits d’auteurs et droits voisins (ONDA), ce récital s’est tenu au centre des arts du Palais des rais-Bastion 23 dans le cadre du programme estival de l’établissement.

Ce spectacle qui s’est déroulé sur l’une des terrasses du palais devant un public nombreux a réuni sur scène des interprètes très appréciés dont Aziouz Rais, Sid Ali Lekkam ou encore Didine karoum.

Le public de cette soirée a eu le plaisir d’écouter l’interprétation cristalline de Sid Ali Lekkam et la virtuosité de Aziouz Rais, des chanteurs, aux voix puissantes, qui s’inscrivent dans une école alliant la sauvegarde du qcid et du patrimoine et une certaine innovation.

Explorant des textes d’auteurs contemporains et des rythmiques lus dynamiques, Didine Karoum a également marqué son passage par un répertoire original qui fait la particularité de cet artiste qui a déjà produit des albums de chansonnettes contemporaines.

Le chanteur Amraoui Mohamed a quant à lui choisi un répertoire de qcid en tamazight ainsi qu’une sélection de chansonnette rythmées de la chanson kabyle avec une orchestration châabi.

Venus en famille ou entre amis, des fans de châabi disent « apprécier» cette occasion d’assister à un récital châabi de qualité dans un espace public et particulièrement dans le décor du Bastion 23.

Rencontré par l’APS plusieurs spectateurs ont salué l’ouverture, même partielle, du monument aux visiteurs pendant quelques soirées de l’été souhaitant voir ce monument, idéalement situé, complètement ouvert à la visite en nocturne pendant la saison estivale.

Organisé par l’ONDA, ce récital entre dans le cadre d’un vaste programme d’animation musicale élaboré pour la saison estivale et qui programme depuis le mois de juillet des tournées et des spectacles dans plusieurs villes du pays dont Tlemcen, Bouira, Saida, Béjaïa, Msila ou encore Constantine.

Lire la suite

formats

Festival de Djemila: clôture en apothéose avec la star du raï Kader japonais

Publié le 08/08/2018, par dans Non classé.
Festival de Djemila: clôture en apothéose avec la star du raï Kader japonais

SETIF – Le rideau est tombé, dans la soirée de mardi à mercredi, sur la 14ème édition du Festival arabe de Djemila (Sétif) après cinq soirées de chants et de danses, avec une clôture en apothéose avec la star du raï, Kader Japonais.

Venus en groupes de jeunes et en famille, le public que le site archéologique de l’antique Cuicul semble cette soirée trop exigüe pour le contenir, n’a cessé de réclamer la vedette du raï qui quelques minutes après, fait son entrée sur scène et salue, à bras ouverts, son public.

Kader, à la voix aiguë et le sourire charmeur, lance, ‘’Fi achekek cheft louil » et enchaîne avec ‘’Ahki ya zeman », ‘’Ma ma mia », ‘’La brigade » repris en chœur par une assistance conquise.

Le chanteur entonne encore ‘’Inti rouhi ou rabi jebli », ‘’A’alach » et tant d’autres tubes, faisant le bonheur d’une foule en délire.

A l’ouverture de cette soirée, le chanteur Khaled di di a régalé le public avec ses chansons du genre sahraoui, dans une prestation ovationnée par le public.


Lire aussi: Festival de Djemila: Cheb Nasro sur scène après 21 ans d’absence


Lui succédant, cheb Mahfoud a repris les chansons à la gloire de l’équipe nationale du football entonnant ‘’One, two, three viva l’Algérie », ‘’Bladi hiya Djazair » dans une ambiance festive avant de céder la place au chanteur Yacine tiger et cheb Rochedi qui ont offert au public un voyage au cœur des sonorités staifi présentant un cocktail d’anciennes et de nouvelles chansons du genre staifi.

Représentant du ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, le directeur de la production artistique auprès du département de la Culture, Abdallah Boughandoura a valorisé les efforts déployés pour assurer la réussite de cette édition du Festival Djemila, rappelant que le ministère de la Culture œuvre à ‘’accompagner les efforts des uns et des autres visant à hisser l’acte culturel et artistique à la hauteur des aspirations du public et au service d’une culture algérienne authentique ».

Ouvert vendredi dernier avec un show chorégraphique ‘’Azdif » (terre noire en berbère, d’où provient le nom de Sétif) reflétant des pans de l’histoire, de l’art et de la culture des Hauts plateaux en présence du ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, la 14ème édition du Festival arabe de Djemila a consacré l’art et les artistes algériens dans toutes leurs diversités.

Un programme riche, dense et diversifié a été proposé au public qui rallie chaque soir Djemila, située à 60 km à l’Est de Sétif, depuis plusieurs régions limitrophes.

La soirée de clôture a été également marquée par l’hommage rendu à plusieurs figures artistiques dont Samir Staifi et le défunt Katchou.

Lire la suite

formats

Festival de la chanson oranaise : soirées riches en animation

Publié le 07/08/2018, par dans Non classé.
Festival de la chanson oranaise : soirées riches en animation

ORAN – Un programme riche en animation égaye les soirées des familles oranaises dans le cadre de la 11ème édition du Festival de la chanson locale, qui se poursuit jusqu’à jeudi prochain au Théâtre régional d’Oran « Abdelkader Alloula » (TRO).

Cet événement artistique dédié au regretté chantre Ahmed Wahby (1921-1993) draine une nombreuse assistance tant dans la salle du TRO qu’à l’extérieur où les concerts sont retransmis en direct sur l’esplanade de la grande place publique du 1er novembre. Les organisateurs soutiennent que l’engouement du public s’explique par le plateau artistique de choix proposé pour cette édition qui voit la participation d’une trentaine de vedettes de la chanson oranaise.

Le public prend ainsi plaisir à se laisser bercer par les plus belles voix de la scène locale et d’autres villes du pays à l’instar de Maati El-Hadj, Djahida Youcef et Baroudi Bekhedda. En plus des chanteurs qui se relayent sur scène sous l’harmonieux accompagnement de l’orchestre dirigé par le maestro du violon Kouider Berkane, la rencontre met aussi à l’honneur la chanson bédouine et la poésie populaire. À ce panel artistique s’ajoutent également de jeunes voix venues faire valoir leur talent sur scène et briguer éventuellement un des Prix du festival après évaluation par le jury composé du musicien Bey Bekkaï et du parolier Temmouh Abdallah.


Lire aussi : Festival de Djemila: Cheb Nasro sur scène après 21 ans d’absence


« Le concours organisé au profit des amateurs comprend davantage de candidats que l’année précédente« , a indiqué la commissaire du festival, Khalida Benbali, soulignant que « la promotion des jeunes talents constitue un des objectifs majeurs de ce rendez-vous artistique« . Le festival vise également à valoriser le patrimoine légué par les grandes figures tels Ahmed Wahby et Blaoui El-Houari (1926-2017) auquel fut dédiée la précédente édition. Le coup d’envoi de cette manifestation culturelle avait été donné dimanche dernier par Smaïl Oulebsir, représentant du ministre de la Culture Azeddine Mihoubi, rappelle-t-on.

M. Oulebsir avait mis l’accent sur « les efforts déployés par l’État pour soutenir l’activité culturelle à travers l’ensemble du pays, offrant ainsi l’opportunité à toutes les potentialités artistiques de s’exprimer et d’évoluer ».

Lire la suite

Home Articles posted by Admin (Page 3)
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair