formats

Après son recueillement à la mémoire de Si Hocine Aït Ahmed au siège du FFS

Publié le 02/01/2016, par dans Non classé.

L’éloquence la plus achevée de même que la connaissance la plus fine de son parcours ne suffisent pas à rendre au défunt Si Hocine Aït Ahmed ce qui lui est légitimement dû, tant ce dont les générations de l’indépendance et celles à venir sur cette terre bénie lui sont redevables est difficilement mesurable. Beaucoup a été dit au sujet du défunt, mais cela représente si peu au regard de son parcours et son œuvre. Nous lui sommes tous redevables de beaucoup, mais nous ne nous sommes acquittés que d’une part infime de la dette que nous avons envers lui.

Sa vision était autrement plus pénétrante, ses prévisions plus justes et le rythme de sa marche plus rapide. Sa vision était plus pénétrante, car il a été le premier à voir que la plus grande ambition de la Glorieuse Révolution de Novembre resterait lettre morte aussi longtemps que serait différé l’avènement de la République démocratique et sociale que lui-même et ses compagnons ont fixé à l’Algérie indépendante et souveraine comme aspiration suprême et but absolu.

Ses prévisions étaient plus justes, car il a toujours senti au plus profond de lui-même que l’avènement de ce projet était inévitable en dépit des obstacles qui se multipliaient sur son cours, des entraves répétées qu’il rencontrait sans cesse et des adversités qui se diversifiaient pour toujours différer l’heure de sa venue ; et nous voilà à cette heure qu’il avait prévue, celle de l’appel au retour au projet de l’Etat démocratique et social qu’il n’a pas cessé un seul instant de lancer et que nous avons pour devoir national de perpétuer après lui.

Le rythme de la marche de Si Hocine Aït Ahmed était plus rapide et il était en avance sur son temps, car il a su identifier opportunément la citoyenneté, la souveraineté populaire, les libertés et les droits humains comme autant de piliers dont ne peut se passer la construction d’un Etat moderne, d’une nation soudée et d’une société harmonieuse et unie. Si justice n’a pas été rendue à Si Hocine Aït Ahmed, c’est l’histoire elle-même qui la lui rendra, cette histoire dont il a écrit les plus belles pages s’agissant du sacrifice, de l’abnégation et du don de soi à son pays et à son peuple.

La mémoire nationale collective sait comment protéger et pérenniser la mémoire des plus grands et parce que Si Hocine Aït Ahmed a fait partie des plus grands, elle saura comment dire que pour lui le sacrifice quel qu’il soit était insignifiant et que seul comptait plus que tout son devoir envers son peuple. La mémoire nationale collective saura, aussi, comment dire que pour lui le coût de l’abnégation comptait pour si peu au regard de l’envergure de ses responsabilités envers la nation.

La mémoire nationale collective saura, enfin, comment dire qu’il ne tenait aucun compte du souci de soi, mais qu’il prenait toujours la juste mesure de ce qu’il lui importait d’accomplir pour être en conformité avec ses convictions, pour être en paix avec sa conscience et pour mériter la seule reconnaissance à laquelle il tenait, celle de son peuple qu’il a su servir sans compromission et sans défaillance. Lire la suite

formats

Si El Hocine inhumé chez lui à Ath Ahmed

Publié le 01/01/2016, par dans Non classé.

Le défunt Hocine Ait Ahmed a été inhumé, aujourd’hui vendredi, au cimetière de son village natal Ath Ahmed à Tizi Ouzou, dans une grande ferveur populaire.
Des dizaines de milliers de personnes ont afflué vers Ath Ahmed pour accompagner le révolutionnaire à sa dernière demeure.

Le premier ministre Abdelmalek Sellal, selon des témoins oculaires, a été chahuté et sa voiture aurait été caillassée avant son arrivée au lieu de recueillement, à Tissirt N’chikh.

Hocine Ait Ahmed, l’un des architectes de la guerre de libération algérienne et fondateur du FFS, est décédé mercredi dernier à Lausanne en Suisse, à l’âge de 89 ans. Sa dépouille est arrivée, hier jeudi vers 16 heures, à l’aéroport Alger. Une veillée funèbre a eu lieu au siège national du FFS où une foule nombreuse est venue rendre un dernier hommage à Si El Hocine.

Lire la suite

formats

Arrivée de la dépouille de Hocine Aït-Ahmed dans son village natal

Publié le 01/01/2016, par dans Non classé.

La dépouille du moudjahid et leader politique Hocine Aït-Ahmed, est arrivée vendredi dans son village natal Ath Ahmed, a-t-on constaté sur place.

Le cortège funèbre, qui a démarré du siège national du Front des forces socialistes (FFS) à Alger, est arrivé à Ath Ahmed dans la daïra d’Ain El Hammam, en passant notamment les communes de Belouizdad à Alger, des Issers à Boumerdes et de Tizi Ouzou.

L’enterrement d’Aït Ahmed, décédé mercredi 23 décembre à Lausanne à l’age de 89 ans, aura lieu après la prière du vendredi. Lire la suite

formats

Salon national de l’artisanat: appel à la plantation d’osier dans les zones humides

Publié le 01/01/2016, par dans Non classé.
Salon national de l'artisanat: appel à la plantation d'osier dans les zones humides
ORAN – Les participants à la 3ème édition du salon national de l’artisanat, qui se poursuit jeudi à Oran, ont appelé à planter l’osier dans les zones humides à travers différentes wilayas du pays afin de réduire son coût. L’artisane Ameziane Tassadit, spécialiste en vannerie, a souligné que la cherté…

Lire la suite

formats

Des milliers de personnes rendent un dernier hommage à Hocine Ait Ahmed au siège du FFS

Publié le 31/12/2015, par dans Non classé.

Une foule nombreuse est rassemblée, à l’heure où nous mettons en ligne, devant le siège du FFS à Alger, pour rendre un dernier hommage à Hocine Ait Ahmed, dont la dépouille est arrivée vers 16h à l’aéroport d’Alger.
Plusieurs personnalités politiques algériennes à l’exemple de Said Sadi, Mouloud Hamrouche, et Ali Benflis se sont déplacées au siège du FFS. On note également la présence de plusieurs diplomates en exercice en Algérie ainsi que Rached Ghanouchi, leader du parti Ennahhda de Tunisie.

Des troupes de Lakhouane ont marqué de leurs chants religieux l’ambiance de recueillement.

Des centaines de personnes attendent devant le siège du parti pour pouvoir rendre hommage à cet homme qui a passé toute sa vie à militer pour l’indépendance de l’Algérie, puis pour la libération de son peuple.

Hocine Ait Ahmed est décédé mercredi dernier à Lausanne en Suisse, à l’âge de 89 ans. Son enterrement aura lieu demain dans son village natal à Ain El Hammam (Tizi Ouzou). Lire la suite

formats

Nourredine Saoudi installé à la tête de l’Opéra d’Alger

Publié le 31/12/2015, par dans Non classé.
Nourredine Saoudi installé à la tête de l'Opéra d'Alger
ALGER- Le chercheur et musicien Nourredine Saoudi a éte installé par le ministre de la Culture Azzedine Mihoubi à la tête de l’Opéra d’Alger, un projet en cours de parachèvement devant être réceptionné début 2016. Chercheur en préhistoire et en géologie, Nourredine Saoudi était de 1994 à 2001 à la…

Lire la suite

Home Articles posted by Admin (Page 2762)
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair