formats

300 millions de pétards saisis en 5 ans au port de Annaba

Publié le 22/12/2015, par dans Non classé.

D’importantes quantités de pétards et autres feux d’artifice passent à travers les mailles des douanes des ports pour finir, à la veille de chaque fête religieuse ou nationale, sur les étals des commerçants improvisés dans toutes les wilayas du pays.
Depuis janvier 2015, l’inspection des Douanes de la wilaya de Annaba a saisi quatre conteneurs contenant plus de 30 millions d’unités de produits pyrotechniques. La dernière saisie remonte à la semaine passée où les mêmes services de sécurité ont mis la main sur plus de 20 millions de pétards transportés dans deux conteneurs de 40 pieds chacun. Durant les cinq dernières années, 12 conteneurs ont été saisis au niveau de la même frontière maritime, soit quelque 300 millions de pétards, tous calibres confondus. C’est ce qu’indique un décompte officiel des Douanes.

Selon Abdelaziz Nouri, directeur des Douanes algériennes de la wilaya de Annaba, son département a renfloué, cette année, les caisses du Trésor public, au titre de pénalités, d’un montant de 242,5 millions de dinars. Ce qui renseigne on ne peut mieux sur l’intensité de ce trafic qui fait les beaux jours de plusieurs importateurs indélicats. Bien que leur importation soit strictement interdite, ces produits explosifs sont importés en masse depuis la Chine, considérée comme le premier producteur au monde.

D’importantes quantités de pétards et autres feux d’artifice passent à travers les mailles des douanes des ports pour finir, à la veille de chaque fête religieuse ou nationale, sur les étals des commerçants improvisés dans toutes les wilayas du pays. Cette situation a poussé le chef du gouvernement à instruire, il y a deux semaines, tous les walis du pays à l’effet de chercher des solutions pour juguler ce phénomène à travers des réunions des comités locaux de sécurité.

Mieux encore, selon l’article 33 de la loi de finances 2016, outre une amende égale à deux fois la valeur des marchandises, l’importation des produits pyrotechniques est passible d’une peine d’emprisonnement de six mois à cinq ans. Elle est considérée au même titre que l’importation des armes. Cependant, des importateurs indélicats continuent à braver ce risque pour inonder les marchés informels de ce produit prohibé et dangereux. « Ce commerce génère des bénéfices alléchants pouvant atteindre 20 fois le prix de revient», justifie la même source. Paradoxalement, les autorités tolèrent la vente clandestine de ce produit pyrotechnique sur un marché informel qui impose son « fait accompli».

Il a tellement gagné au fil des années en espace et en puissance que ces « bombes» sont devenues une marchandise banale qui ne peut pas se défaire de toutes les célébrations, quelles qu’elles soient. Blacklistés, ces opérateurs économiques sont, selon leurs fichiers douaniers, en majorité domiciliés dans les wilayas de Sétif, Oum El Bouaghi et Batna, qui approvisionnent tous les marchés informels en produits pyrotechniques. Ils sont spécialisés dans le domaine à travers des prête-noms. L’itinéraire de leurs containers, depuis les ports de la Chine, transite par le port de Valence (Espagne) ou de Dubaï.

Avec l’arrivée du nouveau collège, tous les containers importés depuis la Chine sont automatiquement ciblés d’office pour un contrôle approfondi. Ce qui pose un problème pour les habitués de ce créneau qui fuient, jour après jour, le port de Annaba. Pour diversifier leurs activités, ils recourent ces derniers temps à l’importation des munitions et autres objets classés « danger public». « Mes services ont saisi dernièrement plus de 250 000 cartouches, 600 torches pour fusils de guerre et autant de tasers électriques. Il faut que l’Etat réglemente le commerce extérieur. Si la situation persiste dans ce sens, l’on craint l’importation d’armes de guerre et de munitions.

Ces dernières saisies sont un signal fort pour attirer l’attention des autorités nationales», indique le directeur des Douanes algériennes de la wilaya de Annaba. Par ailleurs, cette année encore, le risque d’accidents que génèrent les jeux pyrotechniques est présent. Il est même encore plus important qu’auparavant, sachant que cette fête religieuse du Mawlid Ennabaoui coïncide avec la période des fêtes du Nouvel An. M. -F. Gaidi
Lire la suite

formats

10e Fidca:Ahmed Khemis rehausse la danse contemporaine algérienne

Publié le 22/12/2015, par dans Non classé.
10e Fidca:Ahmed Khemis rehausse la danse contemporaine algérienne
ALGER- Le danseur et chorégraphe algérien Ahmed Khemis a présenté au public algérois dans la soirée de lundi son spectacle « voyage de poussière », un spectacle complet de musique et danse contemporaine mettant en scène la lutte et l’adaptation à son environnement et l’éternel voyage des nomades. Même s’il ne figurait…

Lire la suite

formats

Le soufisme, un espace pour le « vivre ensemble » et la promotion de la culture de la paix

Publié le 21/12/2015, par dans Non classé.
Le soufisme, un espace pour le
CONSTANTINE- Le soufisme est un espace spirituel pour le « vivre ensemble » et la promotion de la culture de la paix dans le monde, a indiqué Slimane Hachi, président de la 11ème édition du colloque sur « les routes de la foi », clôturé lundi à Constantine. M. Hachi, également chef du département…

Lire la suite

formats

Tamanrasset vibre au rythme de la chanson amazighe

Publié le 21/12/2015, par dans Non classé.
Tamanrasset vibre au rythme de la chanson amazighe
TAMANRASSET – Les activités de la 8ème édition du festival national de la chanson amazighe (19-24 décembre) se poursuivent à Tamanrasset dans une ambiance festive créée par la grande affluence du public. Des visiteurs issus de plusieurs wilayas du pays, sont venus découvrir et apprécier le patrimoine artistique amazighe de…

Lire la suite

formats

Illizi : signature de trois conventions de gestion participative des sites prioritaires

Publié le 21/12/2015, par dans Non classé.
Illizi : signature de trois conventions de gestion participative des sites prioritaires
ILLIZI- Trois conventions dans le domaine de la gestion participative des sites prioritaires ont été signées, lundi dans la wilaya d’Illizi, entre les secteurs concernés et la direction du projet national de la conservation de la biodiversité d’intérêt mondial et l’utilisation durable des services écosystémiques dans les parcs culturels en…

Lire la suite

formats

Rencontre entre le ministère de l’Enseignement supérieur et les partenaires sociaux le 28 décembre

Publié le 21/12/2015, par dans Non classé.

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Tahar Hadjar a annoncé lundi à Alger l’organisation le 28 décembre d’une rencontre avec les partenaires sociaux du secteur.
« La relation et les contacts avec le partenaire social n’ont jamais été interrompus, l’organisation d’une rencontre le 28 décembre en est la preuve », a indiqué M. Hadjar dans une déclaration en marge du colloque international sur « la lumière et l’astronomie ».Cette réunion s’inscrit dans le cadre des « rencontres périodiques programmées par son ministère », a-t-il dit.

La réunion sera suivie par d’autres « prévues en mars et en juin prochains » selon le programme tracé, a-t-il souligné, précisent qu' »il n’y a aucune relation entre cette réunion et les mouvements de protestation ». Le Conseil national des enseignants du supérieur (CNES) a organisé le 15 décembre dernier, un mouvement de protestation auquel des dizaines d’enseignants ont participé pour revendiquer « l’amélioration de leurs conditions socioprofessionnelles ».

Par ailleurs et concernant le décret relatif à l’équivalence des diplômes universitaires, M. Hadjar a dit qu’il tendait à « adapter le décret de 1971, à simplifier et à réduire les délais d’examen des dossiers, selon lui.

Près de 3.000 équivalences de diplômes ont été enregistrés en 2014 par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, a-t-il rappelé. Lire la suite

Home Articles posted by Admin (Page 2664)
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair