formats

Les journées maghrébines du monodrame prochainement à Laghouat

Publié le 13/12/2018, par dans Non classé.
Les journées maghrébines du monodrame prochainement à Laghouat

LAGHOUAT – Les 5èmes journées maghrébines du monodrame se dérouleront du 18 au 22 décembre courant à Laghouat, à l’initiative de l’association locale des arts dramatiques « Derb El-Acil », a-t-on appris auprès de cette association.

Cette manifestation culturelle maghrébine qu’abritera la maison de la culture « Tekhi Abdallah Benkeriou », vise à impulser la scène culturelle, à encourager l’art du monodrame en milieu des jeunes, et à prospecter et encourager les jeunes talents, a-t-on expliqué.

La rencontre prévoit la participation de troupes théâtrales du pays ainsi que de Tunisie, Maroc et de la Libye, qui s’aborderont dans leurs œuvres des thèmes divers.


Lire aussi: Batna : ouverture de la 10ème édition du Festival national du théâtreamazigh


Le programme de cette manifestation prévoit également des ateliers sur « la préparation des acteurs » qui seront encadrés par des spécialistes, en plus de l’animation, par des dramaturges et hommes de lettres, de communications académiques sur le théâtre.

Des activités artistiques, des circuits touristiques pour vulgariser le potentiel culturel de la région, figurent aussi au menu de ces 5èmes journées maghrébines du monodrame.

Lire la suite

formats

Salim Aggar à la tête de la cinémathèque

Publié le 13/12/2018, par dans Non classé.
Salim Aggar à la tête de la cinémathèque

ALGER – Le ministre de la Culture, Azeddine Mihoubi, a procédé mercredi à Alger à l’installation du journaliste, critique de cinéma et réalisateur Salim Aggar à la tête de la cinémathèque, indique un communiqué du ministère.

Le ministre a précisé dans son allocution prononcée au siège du ministère que « son choix sur la personne de Salim Aggar n’est pas fortuit vu qu’il est l’un des acteurs éminents sur la scène cinématographique ayant apporté beaucoup et consenti des efforts en matière de préservation de la mémoire algérienne, compte tenu de ses compétences et son expérience dans le domaine du cinéma », souligne la même source.

A cette occasion, marquée par la présence du Secrétaire général du ministère Smail Oulebsir et le chef de cabinet Ali Redjal et des cadres du ministère, M. Mihoubi a indiqué qu’il incombe « au nouveau directeur de la cinémathèque une responsabilité grande et sensible, car Salim Aggar est tenu, en sus de l’aspect administratif, d’apporter une nouvelle vision en termes de programmes et d’initiatives pour ainsi donner un nouvel élan à la cinémathèque conformément aux normes internationales en vigueur ».

M. Mihoubi a mis l’accent sur l’impératif d’accorder un intérêt particulier au numérique (sur lequel le secteur de la Culture se penche pour sa relance), ainsi qu’à la formation, tout en offrant des chances aux jeunes à travers l’organisation, au profit de ces talents, de rencontres avec les professionnels du cinéma.

De son côté, M. Aggar a exprimé sa gratitude au ministre de la Culture pour la confiance que ce dernier a placée en lui, promettant de « persévérer et d’oeuvrer sérieusement à mener à bien ce projet ».

Lire la suite

formats

Des œuvres en matériaux de récupération au salon national d’arts plastiques d’Oum El Bouaghi

Publié le 13/12/2018, par dans Non classé.
Des œuvres en matériaux de récupération au salon national d'arts plastiques d'Oum El Bouaghi

OUM EL BOUAGHI – Les œuvres d’art en matériaux de récupération ont le plus suscité l’intérêt des visiteurs du salon national des miniatures et arts plastiques ouvert mardi après-midi à la maison de la culture Nouar Boubakeur de la ville d’Oum El Bouaghi.

Transformant les objets usuels ferreux ou de bois ayant perdu leur valeur en œuvre, Hicham Belakhedar artiste trentenaire de la ville d’Ain Babouch a réussi particulièrement à focaliser la curiosité du public notamment par son œuvre « journée de labour ». Faite de pièces de rechange de voiture hors usage, « journée de labour » représente un paysan tenant un araire trainé par une vache. Pour le jeune artiste, cette œuvre reflète le rude travail quotidien de l’agriculteur.

Très admiratif de « journée de labour » et autres « retour du combattant » et « la mine de la vie », Lokmane Kaïd-Kosba de la ville d’Ain Beida a déclaré à l’APS à l’occasion que le véritable artiste est celui qui sache transformer des objets sans valeur en œuvres d’art de grande valeur.


Lire aussi : Des peintures à l’huile aux techniques innovantes exposées à Annaba


Enseignante à l’école des beaux-arts de Batna, la plasticienne Fatima Benharket a exposé quatre miniatures riches en couleurs reflétant ‘‘un univers spirituel contenu dans les traditions et us algériens », a-t-elle expliqué aux visiteurs lui demandant le message porté par ses œuvres. L’artiste de Biskra Mourad Taberha a participé à l’exposition avec des toiles à l’huile peignant quasi exclusivement le vieux bâti de la capitale des Ziban.

25 plasticiens issus de 14 wilayas participent à cette manifestation qui se poursuivra jusqu’à vendredi et donnera lieu à la réalisation d’une fresque collective au parking de la maison de la culture Nouar Boubakeur. A l’ouverture de cette manifestation culturelle et artistique, la famille du défunt artiste plasticien Nacer Medfouni (1959-novembre 2018), a été honorée.

Lire la suite

formats

Oran: colloque international sur les manuscrits de croyances dans le grand Maghreb ce samedi

Publié le 12/12/2018, par dans Non classé.
Oran: colloque international sur les manuscrits de croyances dans le grand Maghreb ce samedi

ORAN- Un colloque international sur le thème « Manuscrits des croyances, science de la parole et philosophie dans le grand Maghreb » sera organisé à partir de samedi à Oran, a-t-on appris mercredi des organisateurs.

Organisée par l’université d’Oran 2 Mohamed Benahmed, en partenariat avec le Centre de recherches en anthropologie sociale et culturelle (CRASC), cette rencontre réunira des universitaires et chercheurs nationaux et du Maroc, de Tunisie, du Soudan, de la France et d’Espagne, a souligné la directrice du laboratoire « coordination, structures, modèles et pratiques » relevant de l’université, Mme Chahrazed Derras.

Cette rencontre débutera par un cours inaugural sur « la dimension épistémologique de l’étude des manuscrits ». Elle proposera également une série de communications traitant de divers sujets dont « Enquête sur les manuscrits soufis », « manuscrits en pharmacie », « Index des manuscrits d’Adrar », « le rôle des manuscrits dans la pensée religieuse algérienne » et autres.

Les participants aborderont également lors de ce colloque de trois jours, d’autres problématiques comme la stratégie des orientalistes à interpréter le patrimoine arabo-islamique, Les manuscrits et leurs rôles dans le renouvellement du « Fiqh », l’utilisation des programmes modernes dans l’étude des manuscrits, le rôle des manuscrits dans le développement de la pensée maghrébine.

Le troisième jour de ce colloque international sera abrité par le CRASC pour former des doctorants dans le domaine de la méthodologie de recherche scientifique, des offres détaillés de leurs recherches selon un rapport méthodologique animé par des universitaires.

Lire la suite

formats

 »Voix de Femmes »: une clôture avec un master class combinant les sonorités musicales et chants traditionnels

Publié le 12/12/2018, par dans Non classé.

BECHAR – La rencontre « Voix de Femmes », dont les manifestations artistiques et culturelles ont été clôturées mardi dans la soirée par un master-class de la quarantaine d’artistes, représentant les six troupes participantes a cette manifestation, a été marquée par une représentation artistique combinant les sonorités musicales et chants traditionnels « Hadra », »Hassani », »Ahellil » ainsi que d’autres genres musicaux traditionnels du Sud-ouest.

Ce spectacle, qui a fait la joie du public présent en force à la salle des spectacles de la maison de la culture « Kadi Mohamed » à Bechar et qui a été réalisé et conduit par l’artiste Abdelatti Aoufi, membre du célèbre groupe de musique et chant « Gaâda Diwane de Bechar », a été le « clou » de cette rencontre, ou le même artiste a réussi à faire le brassage des sonorités musicales traditionnelles et populaires, ne laissant pas indifférente la présence d’une salle archicomble de spectateurs, essentiellement de femmes.

L’artiste française Angele Matzko a indiqué à l’APS que « cette rencontre est un moyen de renforcement des liens d’amitié et d’échange culturels entre les artistes et les peuples, et qu’elle m’a permis de m’imprégner davantage du patrimoine culturel et musical du Sud-ouest Algérien, que j’apprécie énormément ».

De son cote, le membre du groupe « Gaada Diwane de Bechar », ensemble artistique algéro-français et aussi président de l’association française « Génération 2010 », partenaire de l’association féminine locale « Kounouz » (organisatrice de cette rencontre), a affirmé que « ce genre de manifestations est une preuve de l’apport des femmes à la préservation et à la pérennisation du patrimoine culturel algérien, et aussi un espace de sa mise en exergue ».


Lire aussi : Voix de Femmes: Bechar a vibré au son de la musique « Hassani » et de la « Hadra »


« Malgré quelques imperfections, notamment la faiblesse de la sonorisation, qui n’a pas répondu aux besoins des artistes, j’estime que pour cette première édition de « Voix de Femmes », nous avons pu mettre au-devant de la scène les variantes féminines de « Ahellil », « Hadra », « Hassani » et d’autres expressions chorégraphiques de la région », a souligné Mme Fadila Aoufi, présidente de l’association « Kounouz ».

Cette manifestation constitue un apport très important des femmes dans la mise en valeur des différentes facettes du patrimoine lyrique et musical des régions de Bechar, Tindouf, Adrar et El-Bayadh, en attendant la participation aux prochaines éditions de troupes féminines d’autres wilayas du pays, estiment des chercheurs et universitaires locaux présents aux activités de cette rencontre.

Selon eux, « Voix de Femmes » doit être désormais inscrit au menu des activités et manifestations culturelles et artistiques de la région de Bechar, pour en faire un véritable produit artistique et touristique pouvant être un outil du développement du territoire et une contribution du mouvement associatif local à l’effort de développement de la wilaya.

Lire la suite

formats

Batna : ouverture jeudi de la 10ème édition du Festival national du théâtre amazigh

Publié le 12/12/2018, par dans Non classé.
Batna : ouverture jeudi de la 10ème édition du Festival national du théâtre amazigh

BATNA – La capitale des Aurès accueillera à partir de jeudi prochain la 10ème édition du Festival national du théâtre amazigh, a annoncé mardi le commissaire de la manifestation, Salim Sehali.

Ce festival, qui se tiendra jusqu’au 19 décembre en cours au théâtre régional de Batna, verra la participation de six associations et coopératives culturelles ainsi quatre théâtres régionaux, a indiqué M. Sehali à l’APS.

Il a également ajouté qu’une journée d’étude sur le thème de « L’expérience de l’écriture dramaturgique en langue amazighe » sera organisée en marge du festival et sera animée par des spécialistes du domaine, en plus d’une exposition du livre en langue amazighe, et ce durant toute la durée de la manifestation.

Le commissariat du festival tiendra une conférence de presse consacrée à cette 10ème édition du Festival national du théâtre amazigh, mercredi, au théâtre régional de Batna.

Lire la suite

Home Articles posted by Admin (Page 2)
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair