formats

Une semaine d’activités culturelles

Publié le 26/05/2018, par dans Non classé.

ALGER – Le paysage culturel de la semaine écoulée aura été marqué par l’inauguration de la Semaine culturelle africaine au siège de l’Unesco à Paris, avec l’Algérie en invité d’honneur, en plus d’autres activités liées au théâtre, à l’archéologie, à la musique, à la danse et aux Arts plastics.

– Inauguration mardi à Paris au siège de l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (Unesco), de la Semaine culturelle africaine à l’Unesco, avec l’Algérie en invité d’honneur, en présence du ministre de la Culture Azeddine Mihoubi.

– Concert, dimanche au Théâtre régional « Kateb Yacine » de Tizi Ouzou, animé par la chanteuse andalouse, Lamia Ait Lamara à l’occasion de la clôture du mois du patrimoine et le lancement des activités du mois de Ramadhan.

– Coup d’envoi dimanche à la maison de la Culture « Mohamed Chebouki’ de Tébessa des veillées du mois de Ramadhan, avec la troupe « Essalam » de chant religieux.

– La générale de la pièce de théâtre « Habil Soltane » (le fou du roi), du dramaturge Bouziane Benachour, présentée lundi au Théâtre régional d’Oran « Abdelkader-Alloula ».

– « Itinéraire d’un continent », un spectacle de chants et de danses acrobatiques dédié au patrimoine culturel africain, présenté mercredi à Alger par la troupe du cirque mandingue « Afro-Cirkus ».

– Lancement mercredi soir à la maison de la culture « Mouloud Kacem Nait Belkacem » de Tissemsilt, de la manifestation, « Nuits d’art et de culture du ramadhan », avec la présentation du monologue, « Rani Saim » écrit, mis en scène, et interprété par l’artiste Abdelkader Cherit.

– La générale de la pièce de théâtre « Nar fi la gare » (Feu à la gare), écrite et réalisée par Mohamed Tayeb Dehimi, présentée mercredi au Théâtre régional de Constantine, Mohamed-Tahar-Fergani.

– Concert de musique animé jeudi soir à Alger, par le chanteur Baâziz au Théâtre national Mahieddine-Bachtarzi.

– « Octoplasties », une exposition collective réunissant les œuvres de huit artistes peintres, céramistes et sculpteurs algériens, inaugurée jeudi à Alger à la galerie Espace d’art contemporain « Espaco ».

– Ouverture vendredi à Annaba du 13e Festival national de la musique et de la chanson citadines, avec la participation d’une vingtaine d’artistes, dont le Tunisien Zied Gharssa, le chanteur Mbarek Dekhla et les élèves de l’école communale de la musique Hassan El Annabi qui ont animé la soirée inaugurale.

Lire la suite

formats

Lettre ouverte au président Bouteflika : « un autre mandat serait un calvaire pour vous et pour le pays »

Publié le 26/05/2018, par dans Non classé.

Des politiciens, militants de la société civile, romancier et des universitaires ont adressé samedi une lettre au président Abdelaziz Bouteflika, l’invitant à ne pas se représenter pour les élections présidentielle de 2019.
 » Nous vous interpellons en faveur de la seule et unique décision qui puisse ouvrir une ère nouvelle pour le pays, où l’intérêt général sera mis au-dessus de l’intérêt des hommes : votre renoncement au cinquième mandat! », lit-on dans la lettre ouverte signée par 14 personnalités.

Parmi les signataires figurent l’ancien chef du gouvernement, Ahmed Benbitour, le président de Jil Djadid, Soufiane Djilali et la militante du mouvement Barakat, Amira Bouraoui. On remarque aussi la présence du nom du célèbre romancier Yasmina Khadra ainsi que ceux de Fatiha Benabbou (constitutionnaliste) et Nacer Djabi (sociologue).

Ils ont demandé au chef de l’Etat :  » Démontrez aux Algériens que l’Algérie est plus importante à vos yeux que l’ambition de l’homme, refusez de suivre la déraison, les peurs et les instincts égoïstes de ceux qui vous entourent. Ouvrez la voie à un changement pacifique, permettez au peuple de s’affranchir de ce système dévoyé… » Lire la suite

formats

Le chanteur tunisien Ziad Gharsa enchante le public à Annaba

Publié le 26/05/2018, par dans Non classé.
Le chanteur tunisien Ziad Gharsa enchante le public à Annaba

ANNABA – Le chanteur tunisien Ziad Gharsa a enchanté le public dans la nuit de vendredi à samedi avec des mélodies du patrimoine andalou authentique, et en le régalant d’une interprétation magistrale d’airs populaires tunisiens et de chansons du malouf, à l’occasion de la soirée d’ouverture du Festival national de la musique et de la chanson citadine d’Annaba.

Ziad Gharsa a offert au public une prestation artistique généreuse, à l’occasion d’une tournée dont la primauté a été accordée au Festival de musique et de la chanson citadine d’Annaba, avant de se rendre dans plusieurs autres wilayas du pays pour traduire la cohésion artistique existante entre le patrimoine culturel et artistique commun à l’Algérie et la Tunisie.

Avec une touche particulière, cet artiste a transporté l’assistance en interprétant des chansons andalouses de sa composition, alliant le malouf tunisien et le haouzi algérien, telles que « Haramt Alik Nouâssi », « Wahad Loughziel », ‘‘Wakfou labnet » et « Zed Ennabi ».


Lire aussi: Festival national de la chanson citadine à Annaba: 20 artistes seront au rendez-vous Vendredi


Face à un public conquis, composé notamment de familles Annabies, et reprenant en ch£ur ses chansons au milieu des youyous, l’artiste Ziad Gharsa a enchainé les chansons du terroir tunisien régalant une assistance ravie qui a dansé au rythme de « Ettarhouija » et « Ma sar makiassi yaâdjeb ».

La soirée inaugurale du Festival national de la musique et de la chanson citadine a vu également la participation de l’artiste Mbarek Dakhla d’Annaba qui a interprété un bouquet de chansons malouf accompagnées par intermittence de danses présentées par les élèves de l’Ecole de musique et de danse classique Hassan El Annabi ainsi que des chants religieux avec le mounchid Lazhar Razak.

A l’occasion de l’ouverture de la 13ème édition de ce festival national, plusieurs artistes locaux ont été honorés, dont le chanteur Salah Karoum dans le genre malouf, Hassan Abdelli dans la chanson populaire et la famille du défunt Abdelaziz Zerrouk qui jouait au Oud et à la flûte.

Parallèlement au Festival national de musique et de la chanson citadine, qui se poursuivra jusqu’au 31 mai en cours, 23 chanteurs et associations culturelles et artistiques versées dans le malouf, le chaâbi, le haouzi et l’andalous, en sus de chansons modernes, kabyles et chaoui, une caravane musicale sillonnera les communes de la wilaya d’Annaba pour animer des soirées artistiques et ce, à l’initiative du Commissariat du festival.

Le Festival national de musique et de la chanson citadine est organisé dans la salle du théâtre Azzedine Medjoubi par le Commissariat du festival en coordination avec la direction de la culture de la wilaya et le théâtre régional d’Annaba.

La cérémonie d’ouverture de cette manifestation a été marquée par la présence d’un nombreux public, des autorités de la wilaya et le chef de cabinet au ministère de la Culture Ali Redjel, représentant à l’occasion le ministre de la Culture.

Lire la suite

formats

Amine Echikr, nouveau PDG de l’ANEP

Publié le 26/05/2018, par dans Non classé.

L’ancien directeur de la communication des services du Premier ministre, Amine Echikr, a été nommé président-directeur général de l’Entreprise nationale d’édition et de publicité (ANEP), en remplacement de Larbi Bouinoune. Ancien journaliste à La Tribune, Amine Echikr a occupé la fonction du directeur de communication lorsque Abdelmalek Sellal était Premier ministre. Ecarté par Abdelmadjid Tebboune, il reprend du service, lorsqu’Ouyahia est nommé Premier ministre en août 2017. Lire la suite

formats

La presse étrangère absente des kiosques

Publié le 26/05/2018, par dans Non classé.

Il n’y a pas que les produits alimentaires et de luxe qui sont interdits d’importation. Même la presse étrangère est absente des kiosques depuis le mois de mars dernier. L’information n’a jamais été communiquée. Mais un responsable du ministère de la Communication, qui a requis l’anonymat, l’a confirmée au site de l’hebdomadaire Jeune Afrique. « En raison de la politique d’austérité imposée par la crise, le gouvernement a décidé de serrer le vis sur les importations. Aucun secteur n’est épargné. La presse étrangère est donc concernée. C’est une mesure temporaire qui peut être levée à un moment opportun», a indiqué le responsable qui nie d’ailleurs une mesure d’exception appliquée exclusivement à l’hebdomadaire panafricain. Selon le périodique, cette interdiction est pratiquée depuis le début d’avril dernier. Lire la suite

formats

La réponse de l’Algérie aux accusations de l’ONU

Publié le 26/05/2018, par dans Non classé.

Epinglée par l’ONU sur le dossier des migrants, l’Algérie a répondu hier.
Elle a exprimé sa désapprobation des reproches qui lui ont été faits par l’instance onusienne.

Dans un communiqué rendu public le même jour, le ministère des Affaires étrangères a annoncé qu’à la suite de la récente déclaration faite par la porte-parole du bureau du Haut-Commissaire des droits de l’homme des Nations unies concernant les conditions dans lesquelles auraient été reconduits dans leurs pays respectifs des migrants séjournant illégalement en Algérie, le représentant permanent de l’Algérie à Genève a été instruit pour exprimer à ce bureau « la vive désapprobation des autorités algériennes des propos inacceptables tenus par sa porte-parole». L’Algérie demande en effet « des clarifications sur les raisons l’ayant conduite à faire avec une aussi insoutenable légèreté un tel procès d’intention».

« Ces propos, estime le ministère des Affaires étrangères, se fondent sur de simples allégations parcellaires, approximatives et non vérifiées.» Parce qu’en plus d’être rapportés au conditionnel, ils constituent une grave entorse à la vérité et un manquement grave à l’obligation de rigueur, de prudence et d’objectivité à laquelle doit s’astreindre, en toutes circonstances, le bureau des droits de l’homme, en particulier lorsqu’il s’agit de questions aussi sensibles et aussi complexes, dénonce l’Algérie qui « voudrait une nouvelle fois affirmer de la manière la plus formelle que, face aux graves défis dont le phénomène de la migration irrégulière est porteur, elle se doit, à l’instar de tous les Etats du monde, de prendre toutes les mesures qu’elle estime nécessaires pour assurer la sécurité et le bien-être de ses citoyens ainsi que des étrangers séjournant légalement sur son territoire».

Le MAE explique en effet que « les mesures de reconduite aux frontières se font conformément à la loi algérienne, aux obligations internationales de l’Algérie et dans le strict respect de la dignité et des droits humains des personnes concernées».

Ces mesures, précise la même source, s’effectuent avec l’accord préalable des autorités des pays concernés, qui procèdent à l’identification des intéressés et la délivrance des laissez-passer consulaires et avec la participation de volontaires du Croissant-Rouge algérien et des éléments de la Protection civile. L’Algérie affirme par ailleurs que « l’hébergement des migrants rapatriés se fait dans des conditions décentes au sein de centres d’accueil spécialement aménagés à cet effet, et leur acheminement jusqu’à Tamanrasset est assuré par des autobus dotés de conditions optimales de confort». « Terre d’accueil, l’Algérie l’a toujours été et le restera, car elle ne peut renier ni ses valeurs d’humanisme ni sa politique d’accueil et d’hospitalité à ceux qui se sentent persécutés ou ceux que les crises et les conflits ont jetés sur le chemin de l’exil», rappelle le communiqué du ministère des Affaires étrangères, qui précise que « ceux qui ont besoin de protection trouveront toujours chez elle, par les voies légales, secours et assistance».

Les autorités algériennes appellent en effet à des efforts soutenus de la part de la communauté internationale « pour apporter des solutions aux problèmes à l’origine de l’exode de centaines de milliers de personnes vers le nord et pour éliminer les réseaux criminels qui exploitent leur détresse, car la seule rhétorique, de surcroît accusatrice, ne peut, en aucun cas, constituer une réponse à un phénomène aussi complexe que la migration irrégulière».

Lire la suite

Home Articles posted by Admin
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair