formats

Audiovisuel : Sellal annonce la fin des « chaînes offshore »

Publié le 23/05/2016, par dans Non classé.

Les déclarations du Premier ministre sur l’évasion fiscale surviennent quasi-simultanément avec les dernières révélation des Panama Papers, selon lesquelles, sa fille, Rym Sellal, était bénéficiaire d’une société offshore reliée au montage financier de l’entourage de Chakib Khelil.
Le premier ministre Abdelmalek Sellal a donné, aujourd’hui lundi à Alger, le coup d’envoi d’une opération de destruction de 2 millions de supports audiovisuels piratés. Une occasion pour lui, d’annoncer l’intention du gouvernement de mettre fin à l’activité des chaînes de télévision non agrées.

 » Il est mis en place dernièrement un mécanisme pour les opérateurs qui souhaitent offrir des services audiovisuels, sur la base d’un cahier des charges, qui définit clairement les devoirs et les droits de tous les opérateurs. Les chaînes qui vont respecter le cahier des charges seront agrées en tant que chaînes algériennes et bénéficieront des subventions prévues par la loi. Les autres chaînes seront interdites d’activité sur le sol algérien », a déclaré Sellal, en présence de plusieurs ministres.

Selon lui, sur les 60 chaînes satellitaires en activité, seulement 5 chaînes sont agrées. Le autres sont des  » chaînes offshore, c’est-à-dire étrangères ». Le ministre de la Communication est chargé  » d’assainir » le paysage médiatique, après l’installation de l’Autorité de régulation de l’audiovisuelle (Arav) prévue, dit-il, au cours des prochaines semaines. Pour rappel, l’Arav avait été installée en septembre 2014. Ses activités ont été gelées en janvier dernier, après le départ de son président, Miloud Chorfi, devenu sénateur RND.

Par ailleurs, le premier ministre a accusé des chaînes privées de fraude fiscale :  » Je dis avec force, OUI pour la liberté de la presse mais NON au transfert des devises pour financer la diffusion par satellites. Oui pour le pluralisme médiatique mais non au travail des journalistes sans couverture sociale. Non à l’évasion fiscale et à la dissimulation des revenus publicitaires via des sociétés écrans ».

Les déclarations du Premier ministre sur l’évasion fiscale surviennent quasi-simultanément avec les dernières révélation des Panama Papers, selon lesquels, sa fille, Rym Sellal, était bénéficiaire d’une société offshore reliée au montage financier de l’entourage de Chakib Khelil.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Audiovisuel : Sellal annonce la fin des « chaînes offshore »
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair