formats

«Aucune force ne peut nous sortir de la crise toute seule»

Publié le 10/09/2016, par dans Non classé.

Dans ce court entretien, le premier secrétaire du FFS fait le bilan de l’université d’été de son parti, tenue à Souk El Ténine (Béjaïa). Il revient également sur le projet du consensus porté par le FFS, indiquant que « seul le consensus peut sortir le pays de la crise».
– C’est la fin de trois journées de travaux entre ateliers et conférences. Quel bilan en faites-vous ?

Nous avions cinq conférences et huit ateliers dont les thèmes ont porté sur des questions d’actualité. Le tout s’est déroulé dans de bonnes conditions et nous avons atteint nos objectifs. L’un des indicateurs est que le niveau de formation et de conscience des enjeux et des défis constaté chez les jeunes militants présents à cette université d’été est très satisfaisant.

– L’idée du consensus continue d’être au centre du projet politique du FFS, alors que bien des partis ont tourné le dos à cette initiative. Un consensus est-il encore possible ?

On doit comprendre une chose : le consensus est un processus très long et le chemin pour y arriver n’est pas pavé de roses. Nous évoluons dans un contexte délétère, une situation régionale et internationale dangereuse. Nous avons un pouvoir autoritaire et dictatorial qui est un danger pour le pays, et devant l’échec de toutes les initiatives, seul le consensus peut nous sortir de cette crise multidimensionnelle. Dans ces conditions, aucune force politique ne peut prétendre sortir toute seule le pays de l’ornière. Au FFS, nous disons toujours que c’est une crise politique et d’éthique. Ce n’est qu’une fois ces problèmes résolus, qu’on pourra passer à l’édification sociale et économique.

– Un compromis avec le pouvoir est-il inévitable ?

Dans le souci de protéger le pays, on doit trouver des solutions consensuelles entre les différentes forces et dynamiques présentes, y compris avec le pouvoir. Nous devons réfléchir à des mécanismes pour réaliser ce consensus. C’est d’ailleurs sur cela qu’a porté l’ordre du jour de notre première réunion, où le sujet du consensus a été abordé sous tous ses angles.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé «Aucune force ne peut nous sortir de la crise toute seule»
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair