formats

Attaque contre l’institution présidentielle: une manoeuvre coordonnée par certains entre Paris et Alger

Publié le 16/04/2016, par dans Non classé.

L’attaque contre l’institution présidentielle, à travers l’exploitation « éhontée » d’une image du Président Abdelaziz Bouteflika, « est une manoeuvre coordonnée par certains entre Paris et Alger », a dénoncé samedi à Alger le secrétaire général par intérim du Rassemblement national démocratique (RND), Ahmed Ouyahia.
Dans un message aux participants aux pre-congrès régionaux du parti, M. Ouyahia a rappelé avoir dénoncé, lors d’une précédente intervention, « une certaine opposition qui agit en relais de l’adversité extérieure revancharde et nous venons d’avoir une nouvelle preuve avec cette histoire de photo du président Bouteflika ».

« En fait, il s’agit d’une manoeuvre coordonnée par certains entre Paris et Alger », a-t-il ajouté, en réaction à la publication d’une photo du président Bouteflika lorsqu’il avait reçu en audience dimanche dernier le Premier ministre français, Manuel Valls.

M. Ouyahia a fait remarquer qu’en France, « qui veut bâtir un partenariat d’exception avec l’Algérie, subsistent toujours des revanchards qui ne veulent pas admettre que +l’Algérie de papa+ est finie, que l’Algérie est bien indépendante au prix de 1 million et demi de martyrs ».

« Ces colonialistes revanchards acceptent encore moins que l’Algérie défende ses intérêts régionaux, ou qu’elle dénonce les atteintes à ses propres institutions à leur tête le Président de la République, ou mieux encore défende ses intérêts économiques ».

La réaction de ces revanchards, a-t-il poursuivi, « a été une exploitation éhontée d’une image du Président Bouteflika, comme s’ils n’étaient pas arrivé à de hautes personnalités françaises en parfaite santé de s’endormir même durant des activités des plus officielles ».

Le SG par intérim du RND a indiqué que « les revanchards ont cru avec leur photo créer un évènement et ont compté sur une certaine opposition politique et médiatique algérienne pour les relayer ici (Algérie) et remuer l’opinion publique algérienne ».

Le RND « condamne fermement ce comportement abject des revanchards français et de certains médias français qui les ont relayé et condamne avec la même sévérité leurs relais dans notre pays qui utilisent quatre journaux », a affirmé M. Ouyahia.

« En fait, les revanchards français confirment qu’ils ne comprendront jamais rien à l’Algérie. Quant à leurs relais locaux, ils confirment eux aussi qu’ils sont coupés de leur propre peuple, enfermés dans leurs salons ou dans quelques sites sur la toile », a-t-il déclaré.

« Le lobby de l’argent veut gouverner en Algérie. Il y a certains qui veulent monopoliser les médias et si leurs dossiers seront ouverts ils seront noyés dans la mer », a-t-il ajouté.

M. Ouyahia a fait remarquer, en outre, que le maladie du président Bouteflika « a certes réduit sont énergie, mais elle a accru l’affection du peuple pour lui », ajoutant que « ceux qui ne l’ont pas compris aillent s’en rendre compte dans l’Algérie profonde et même dans les quartiers des grandes villes ».

« Notre peuple fait confiance à son Président qui dirige les affaires du pays avec expérience, foi et patriotisme », a affirmé M. Ouyahia, rappelant que c’est le peuple algérien qui a réélu le président Bouteflika le 17 avril 2014 et que le Président « est bien là pour accomplir son mandat comme il l’a proclamé lui-même il n’y a pas si longtemps ». Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Attaque contre l’institution présidentielle: une manoeuvre coordonnée par certains entre Paris et Alger
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair