formats

Assassinat du moudjahid Amar Aïssat : Un crime qui suscite colère et interrogations

Publié le 05/11/2016, par dans Non classé.

Le moudjahid Amar Aïssat (77 ans) a été enterré hier après la prière d’El Asr dans son village natal, Iwaryachen, sur les hauteurs de
Naciria, à 40 km à l’est de Boumerdès.
Le défunt a été retrouvé mort avec des traces de coups violents au crâne, mercredi vers 17h, par des citoyens près du village Djaouna, localité située entre Issers et Beni Amrane. Ce crime abject qui aurait été commis dans la soirée de la journée du 1er novembre suscite colère et moult interrogations parmi les habitants de la région.

Hier à l’enterrement, chacun y est allé de son commentaire quant aux mobiles de ce lâche acte qui a coûté la vie à ce valeureux moudjahid qui avait rejoint les rangs de l’ALN en 1956. « Mon père n’avait de problème avec personne. Il a quitté le domicile familial mardi vers 15h après avoir assisté à la cérémonie de recueillement organisée à la mémoire des martyrs de la Guerre de Libération à la mairie et à Ighoumrassen. Son ou ses tueurs l’ont contacté par téléphone, mais je ne peux rien avancer tant que l’enquête des services de sécurité n’a rien encore dévoilé», précise son fils Ahmed, ajoutant que son père avait été honoré lundi dernier par l’ONEC et l’ONFC des Issers.

Selon lui, il n’avait fait aucune déclaration concernant les harkis. Connu pour son patriotisme, le défunt a été accompagné par des centaines de personnes
à sa dernière demeure. Ses anciens compagnons parlent d’un homme engagé, pétri de valeurs humaines.

« Le défunt était connu durant la guerre sous le nom de Amar Awaryache. Il avait combattu à mes côtés durant plus de trois ans. L’homme avait fait de son mieux pour que l’Algérie vive libre et Indépendance. Et il n’est tout de même pas normal qu’il soit tué un 1er novembre. La justice doit faire son travail et débusquer les auteurs de ce meurtre dans les plus brefs délais», dira Rabah Ouagnouni, un moudjahid natif de Taouarga.

A l’heure où nous mettons sous presse, aucune déclaration n’a été rendue publique par l’organisation locale des moudjahidine pour dénoncer l’acte odieux qui a coûté la vie à l’un des leur. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Assassinat du moudjahid Amar Aïssat : Un crime qui suscite colère et interrogations
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair