formats

Annaba : Le directeur de la santé installé deux mois après…

Publié le 22/12/2017, par dans Non classé.

Nommé il y a deux mois à la faveur d’un large mouvement opéré fin octobre par le ministère de tutelle au poste de Directeur de la santé et de la population (DSP) dans la wilaya de Annaba, le docteur Damèche Mohamed Nacer a finalement été installé hier par le wali de Annaba, avons-nous appris du ministère de la Santé. Il a remplacé Taber Mahieddine qui, lui, assurera la même fonction dans la wilaya de Skikda.
« Il était temps de corriger cette aberration dont l’auteur est le sulfureux député FLN de Annaba, Tliba Bahaeddine qui, de par son lien avec le DSP de Annaba, a pesé de tout son poids pour le maintenir en son poste», estiment les mêmes sources. Conséquence de cet abus d’influence, le blocage de paiement de salaires des travailleurs des deux directions de la santé – Annaba et Skikda – car les ordonnateurs (DSP) n’occupent pas leur poste respectif.

Et si Taber Mahieddine qui devait assurer ses fonctions de DSP dans la wilaya de Skikda n’a pas quitté le bureau de Annaba, il n’en demeure pas moins que le Dr Damèche Mohamed Nacer est resté en congé de maladie depuis. « L’Etat a repris ses droits et sa décision souveraine a été appliquée aujourd’hui (hier) par le ministre de la Santé, le Pr Hasbellaoui.

Les deux décrets présidentiels sont restés inchangés et les Directeurs en question vont occuper leur poste respectif. Mieux, les salaires seront libérés et les projets gelés devront être relancés. Quant à ceux qui étaient à l’origine de cette situation insolite, dont le député Tliba Bahaeddine sur injonction de Ali Haddad du FCE, ils n’ont pas fait long feu», se félicitent les employés de la DSP Annaba.

Pannes

Le mouvement dans le corps des Directeurs de la santé a été décidé, faut-il le rappeler, suite à une opération d’audit et d’évaluation ayant concerné les différents services de santé à travers le pays. Conclusion, la gestion dans le secteur de la santé dans la wilaya de Annaba est dans un état comateux.

La dernière affaire aux relents de scandale portait sur la distribution des agréments de pharmacie, où de malheureux postulants crient toujours à la magouille. En effet, plusieurs candidats éligibles se sont retrouvés injustement écartés malgré l’ancienneté de leur diplôme. L’autre problème est celui du Centre anticancer (CAC) de Annaba. Inauguré en grande pompe en mars 2016, ses installations ont entamé précocement leurs cycles de pannes. Sur le plan de la gestion, ce CAC en est actuellement à son 5e directeur.

Plaie

Parallèlement, une enveloppe conséquente de plusieurs milliards est toujours dans les caisses de la Direction de la santé sans qu’elle ne soit investie dans l’humanisation de ce centre. L’encadrement du CHU est une autre plaie béante. Egalement proches de Tliba, plusieurs responsables, dont le secrétaire général du CHU de Annaba, agissent en propriétaires des lieux. Une petite enquête sur les différents projets et leur financement révélera davantage aux services de sécurité des dépassements flagrants.

L’absence de scanner dans les différentes unités du CHU de Annaba pénalise grandement les pauvres malades de la région. Même les cliniques privées avec lesquelles la direction du CHU a signé une convention pour assurer le service d’imagerie au profit de ses malades en contrepartie de poches de sang se sont désengagées.

Ce moyen de compensation ne les arrange pas. « Avec l’arrivée du nouveau locataire de la Direction de la santé de Annaba qui a présidé par trois fois la section ordinale régionale des chirurgiens dentistes et occupé plusieurs responsabilités dans le secteur de la santé, on espère une amélioration dans la prise en charge des malades de la région», espèrent les habitants de la wilaya. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Annaba : Le directeur de la santé installé deux mois après…
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair