formats

Aménagement du territoire : Un observatoire pour évaluer l’avancement des actions

Publié le 19/12/2015, par dans Non classé.

Les Assises nationales sur l’aménagement du territoire ont permis d’aborder les thèmes les plus pertinents et de proposer une série de recommandations.
Parmi la plus importante figure la création d’un observatoire national de l’aménagement du territoire, qui sera placé sous l’autorité du président de la République ou du Premier ministre. Cet observatoire sera l’instrument privilégié qui permettra de rendre compte de l’état des réalisations des actions du SNAT. C’est un outil d’aide à la décision et un dispositif de capitalisation, de valorisation et de vulgarisation de l’information territoriale produite par les différents acteurs.

Ceci donnera des aptitudes aux différents décideurs sectoriels et des collectivités locales à redéfinir la démarche de mise en œuvre de leurs politiques. Il sera chargé de réaliser une réflexion en faisant participer tous les secteurs pour élaborer les indicateurs qui permettront d’alimenter le rapport d’évaluation annuel du SNAT et de tous les autres instruments d’aménagement du territoire, en redessinant une cartographie partagée entre les différents acteurs. Cet observatoire sera accompagné, indiquent les recommandations, par une banque d’informations devant permettre une meilleure adaptation ainsi qu’une évaluation objective de ce qui serait réalisé.

Deuxième recommandation : transformer les 7 ateliers de ces assises en 5 commissions de travail dans le but d’approfondir la réflexion autour des questions liées à l’aménagement du territoire. Cela aura ainsi comme effet immédiat une meilleure coordination entre les secteurs.
Autre recommandation : la proposition de prolonger le Schéma national de l’aménagement du territoire (SNAT) jusqu’à 2050. Si les participants notent l’importance du SNAT, certains affirment qu’il faut aller vers la phase active et cesser, à chaque fois qu’arrive un nouveau ministre, de reculer l’horizon alors que l’on peut commencer par les petites choses, qui auront le mérite de provoquer une dynamique. Ils proposent « des suggestions pratiques à la place des diagnostics descriptifs et le passage des généralités aux spécificités».

Autre élément à retenir : la poursuite des plans d’aménagement de wilaya et davantage d’implication de l’espace local incarné par les APC appelées à jouer un rôle dans la concrétisation des politiques publiques. Après des décennies de développement autocentré, avec tout ce que cela implique comme production de pratiques et de discours, on comprend qu’il y ait à la fois des difficultés et des réticences à s’engager pleinement dans le nouveau cours économique et politique.

Le SNAT hiérarchise les priorités et distingue entre ce qui est fondamental et ce qui est décisif, ce qui relève du domaine du rattrapage, des urgences sectorielles et des urgences structurelles et spatiales.Les participants à cette rencontre ont aussi recommandé de soutenir et de renforcer les secteurs ayant un important potentiel d’exportation pour contribuer à créer une richesse nationale libérée des fluctuations des prix du pétrole et de la volatilité du dollar. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Aménagement du territoire : Un observatoire pour évaluer l’avancement des actions
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair