formats

Ambiance festive à Tizi Ouzou

Publié le 14/01/2017, par dans Non classé.

l Des milliers de personnes, des sportifs de différents clubs et des adhérents de maisons de jeunes et de ligues sportives
ont participé à un grand carnaval organisé au chef-lieu de wilaya.
La célébration du Nouvel An amazigh, Yennayer, s’est déroulée, jeudi, dans une ambiance festive dans la wilaya de Tizi Ouzou, avec diverses activités au menu de cette journée qui se voulait une occasion pour perpétuer de manière grandiose une tradition ancestrale.

Le mouvement associatif tout comme les institutions publiques ont mis sur pied de riches programmes de festivités en mesure de donner au premier jour de l’An berbère un cachet particulier empreint notamment de moments de communion et de joie.

Ainsi, au chef-lieu de wilaya, on a eu droit à des scènes splendides surtout avec les festivités de rue organisées aussi bien par la direction de la culture que par celle de la jeunesse et des sports qui ont préparé un carnaval populaire à travers les différentes ruelles de la ville des Genêts.

Des milliers de personnes, des sportifs de différents clubs de la wilaya et des adhérents de maisons de jeunes et ligues de sport spécialisées, parés de leurs plus beaux atours, ont ainsi créé une animation particulière dans la ville. La parade des enfants a commencé à partir du stade 1er Novembre pour se diriger vers la place de l’Olivier, en face de l’ancienne gare routière. Les participants à ce défilé grandiose ont déployé des fanions aux couleurs nationales. Des fillettes marchaient en tête de la procession, arborant des robes kabyles.

Tout en sillonnant la rue principale de la capitale du Djurdjura, la procession s’est arrêtée devant l’ancienne mairie de Tizi Ouzou, actuellement murée. Là aussi, les citoyens ont assisté à une démonstration de rue animée par des troupes folkloriques. La ville de Tizi Ouzou était donc, l’espace d’une journée, une sorte de mosaïque multicolore pour accueillir Yennayer. D’autres activités ont eu lieu également à la maison de la culture Mouloud Mammeri, où des centaines de personnes ont pris part à un déjeuner (une waâda). Un plat de couscous au poulet a été offert aux présents.

Une exposition d’objets traditionnels, de robes kabyles et de livres, photos et autres textes ayant trait à l’événement a été également mise en place dans le hall du même établissement qui a aussi abrité, durant l’après-midi, un gala animé par le chanteur Taleb Tahar. Ce dernier s’est produit, d’ailleurs, dans une salle archicomble.

En fin de journée, Amira Mokrani a été élue nouvelle Miss Kabylie 2017 à l’issue d’un concours de beauté organisé par Mourad Aït Ahmed et son épouse Feriel, à la salle des fêtes Palais Saïb.

Mercredi dernier, toujours dans le cadre des festivités de Yennayer, la chanteuse Nouara a animé un spectacle au théâtre régional Kateb Yacine où elle s’est produite devant une assistance composée essentiellement d’un public adulte.

Elle a remis au goût du jour des moments de nostalgie, comme elle a réussi également à emballer le public qui a bien apprécié aussi bien les textes que ses qualités vocales. La diva de la chanson kabyle a interprété les plus beaux textes de son répertoire. Cette représentante charismatique de la chanson féminine kabyle a interprété Lewdjabik, Thit Ikizran et d’autres textes qui ont bercé ses fans. Nouara a, grâce à sa mélodieuse voix, pu accrocher le public qui a fortement acclamé l’artiste.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Ambiance festive à Tizi Ouzou
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair