formats

Ali Maachi, l’artiste martyr qui a combattu par sa plume, sa voix et sa musique

Publié le 08/06/2017, par dans Non classé.
Ali Maachi, l'artiste martyr qui a combattu par sa plume, sa voix et sa musique

ALGER- L’artiste martyr, Ali Maachi a grandement contribué à la guerre de libération, en combattant le colonialisme français par sa plume, sa voix et sa musique, a déclaré mercredi à Alger Bachir Madini, professeur à l’université de Blida.

Lors d’une conférence historique organisée au Musée nationale du moudjahid à l’occasion du 59e anniversaire de la mort de Ali Maachi, M. Madini a souligné que ce dernier était « le meilleur ambassadeur de la révolution algérienne » à travers ses paroles et ses compositions.

Ali Maachi qui a donné sa vie pour une Algérie libre a soutenu la cause nationale à travers son talent de parolier et de compositeur. De par l’impact de ses œuvres tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays, l’artiste martyr, qui a incarné le combat pour l’indépendance de son pays, il est incarcéré en juin 1958 et exécuté dans sa ville natale.

Né le 12 aout 1927 à Tiaret, Ali Maachi a fait des études primaires qu’il a abandonnées pour aider son père agriculteur. Par la suite, il rejoint les forces navales de l’armée française dans la ville de Bizerte (Tunisie) pour accomplir son service militaire.

En 1953, il fonde une troupe musico-théâtrale qu’il nomme « Saffir Ettarab », après quoi il se rend à Alger où il suit une formation qui lui permet de travailler en tant qu’ingénieur de son à la radio.

Ali Maachi rejoint les rangs de la guerre de libération en 1957.

Il est chargé de faire le tirage et la distribution du texte de l’hymne national. Arrêté et torturé, le chanteur et deux autres camarades -Djilali Benstora et Mohamed Djahlene – sont lâchement assassinés.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Ali Maachi, l’artiste martyr qui a combattu par sa plume, sa voix et sa musique
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair