formats

Ali Laskri: « Une constitution non consensuelle est une violence »

Publié le 30/01/2016, par dans Non classé.

 » Le pouvoir commet une violence en adoptant une constitution non consensuelle qui occulte les vrais problèmes que vit le pays » a déclaré ce samedi matin à Chlef, Ali Laskri , membre de l’instance présidentielle du FFS, lors de l’ouverture des travaux du deuxième congrès de la federation FFS de Chlef.
D’après lui, « ces manœuvres dilatoires ne font que retarder encore plus une solution politique pour résoudre la crise multidimensionnelle dans laquelle se débat l’Algérie », rappelant que le FFS  » milite pour le changement de la nature du régime politique, qui est une condition sine qua non pour amorcer un véritable dialogue national sur les questions engageant l’avenir du pays ».

Il s’agit, a-t-il ajouté, de mettre en place une stratégie consensuelle pour affronter les grands défis d’ordre économique, social et sécuritaire, afin de prévenir les grands périls qui guettent la nation.

Ali Laskri a également dénoncé certaines dispositions de la loi de finances 2O16, notamment celles relatives à l’augmentation des prix des carburants, de l’électricité et du gaz. Auparavant,il a tenu a remercier les peuples algérien et maghrébin pour l’hommage admirable rendu au défunt leader du FFS, Hocine Ait Ahmed, soulignant que son combat guidera toujours les actions du vieux parti de l’opposition Algérien. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Ali Laskri: « Une constitution non consensuelle est une violence »
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair