formats

Ali Benflis : «L’Algérie face à un moment des plus critiques de son histoire»

Publié le 13/03/2016, par dans Non classé.

Ali Benflis ne conjecture rien de bon pour l’avenir du pays sans un changement de régime.
Dans une rencontre avec ses militants à Biskra, le président de Talaie El Houriat parle de crise économique d’une « rare acuité». Selon lui, le système politique condamne notre pays à l’immobilisme et à la stagnation alors que d’autres nations du monde se développent et progressent à une cadence accélérée. Ali Benflis, également coordinateur du Pôle des forces du changement et membre de l’Instance de coordination de l’opposition, a continué, tout au long de son intervention, son constat critique sur la situation générale du pays qu’il impute à la vacance du pouvoir et à un manque flagrant de légitimité. « Notre pays vit une crise politique sans précédent.

Cette crise n’est pas fortuite ; cette crise n’est pas sortie du néant ; cette crise n’est pas conjoncturelle et donc aisément réversible. Cette crise est l’une des manifestations les plus visibles d’un système politique arrivé en bout de parcours ; un système qui n’est plus de son temps ; un système qui est devenu une étrange singularité dans son environnement mondial ; un système dépassé par les profondes mutations que connaît notre société ; un système qui ne correspond plus aux attentes et aux besoins de nos concitoyennes et de nos concitoyens ; un système devenu incapable de prendre en charge et de régler les grands problèmes politiques, économiques et sociaux du pays», a souligné Ali Benflis, pour lequel « des forces extraconstitutionnelles ont pris en main les destinées du pays à la faveur de la vacance du pouvoir».

Ces forces sont constituées, selon lui, « des groupes d’influence, d’intérêt et de pression et se sont emparées du centre de la décision nationale avec leurs ambitions et leurs visées particulières qui n’ont absolument aucun lien avec l’intérêt général et l’intérêt national». L’ancien chef de gouvernement estime que les gouvernants ne sont nullement en mesure de faire face aux défis auxquels est confronté le pays : « Un gouvernement qui ne se réunit plus en moyenne que quatre fois par an ne peut d’aucune façon prétendre qu’il gouverne efficacement et effectivement à un moment où le pays ne compte plus les problèmes, les uns plus épineux que les autres, qui s’amoncellent devant lui.» Ali Benflis accuse le gouvernement de cacher la vérité au peuple : « Le gouvernement vous dit que la situation du pays est normale, il vous assure qu’il n’y a pas lieu de vous inquiéter ou de vous préoccuper de cette situation, il vous répète inlassablement que vous n’avez pas d’autre choix car il est le seul et unique garant de la stabilité, de la sécurité, du développement et de la prospérité de notre pays.» Et d’assurer que la crise économique s’annonce pire que celle des années 1980.

Pour lui, l’Algérie fait face à « l’un des moments les plus critiques de son histoire» en ce sens qu’à l’impasse politique se juxtapose une crise économique très profonde. M. Benflis est revenu sur la dernière révision constitutionnelle qu’il a fortement critiquée : « Les auteurs de la révision constitutionnelle ont atteint leur but ; ils ont foulé aux pieds les règles les plus élémentaires d’une révision constitutionnelle décente et ont obtenu la Constitution révisée qu’ils voulaient pour eux-mêmes.» « Ils ont eu leur Constitution et l’Algérie saura attendre la sienne», a-t-il dénoncé, lui qui plaide pour une transition démocratique.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Ali Benflis : «L’Algérie face à un moment des plus critiques de son histoire»
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair