formats

Algérie-Allemagne : Merkel veut accélérer le renvoi des Algériens déboutés du droit d’asile

Publié le 13/01/2016, par dans Non classé.

Désormais, plus de droit d’asile pour les Algériens en Allemagne. Berlin considère que l’Algérie est un pays « sûr». La chancelière Angela Merkel a même exigé un « retour rapide» des ressortissants algériens déboutés d’asile.
Au cours d’une conférence conjointe avec le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, hier à Berlin, la chancelière allemande a demandé à son homologue algérien que « les ressortissants algériens déboutés du droit d’asile en Allemagne soient renvoyés plus rapidement qu’aujourd’hui dans leur pays», estimant que l’accord censé organiser leur retour en Algérie existe sur le papier, « mais il faut faire en sorte qu’il fonctionne de manière appropriée». Les autorités allemandes se plaignent depuis longtemps du peu d’efficacité du texte.

Et le sujet a pris encore plus d’acuité depuis que le nombre d’Algériens, mais aussi de Marocains arrivant en Allemagne avec les autres migrants pour y demander l’asile ou pour y séjourner de manière illégale, a fortement augmenté en fin d’année dernière. Il est notable que des Algériens « sont venus illégalement en plus grand nombre en Allemagne» ces derniers temps, a souligné la chancelière allemande, citée par l’AFP.

Mme Merkel et M. Sellal ont convenu « d’une meilleure coopération sur le sujet entre les deux pays, notamment sur le plan policier». M. Sellal est toutefois resté prudent, faisant valoir qu’avant tout renvoi en Algérie, « il faudra naturellement s’assurer qu’il s’agit bien d’Algériens». Il est à rappeler qu’aux violences et agressions sexuelles contres des femmes dans la ville de Cologne, lors des fêtes de fin d’année, des Algériens ont participé. Ce que Abdelmalek Sellal a estimé « inacceptable». « Je peux vous assurer, en tant qu’Algérien, que ce serait inacceptable», a-t-il déclaré. La police fédérale allemande a identifié 32 suspects, dont neuf Algériens.

La police locale de Cologne, qui travaille en partie sur des dossiers distincts, a parlé pour sa part de 19 suspects, dont 14 originaires du Maroc et d’Algérie. Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a, selon l’APS, réaffirmé hier à Berlin la volonté de l’Algérie de combattre « l’insécurité» sous toutes les formes. « L’Algérie continuera à combattre l’insécurité sous toutes les formes», a déclaré M. Sellal lors d’une conférence de presse qu’il a animée conjointement avec la chancelière allemande, Angela Merkel, au siège de la Chancellerie allemande. Interrogé par la presse au sujet des violences commises le soir du Nouvel An à Cologne (Allemagne), où seraient impliqués plusieurs étrangers dont prétendument des Algériens, le Premier ministre a indiqué « ne pas disposer suffisamment d’informations au sujet de l’identité des agresseurs».

« Une chose est sûre, si ce fait venait à être confirmé, nous ne pouvons l’accepter en aucun cas», précisant que « cela relevait des principes de l’Etat algérien qui a combattu le terrorisme et rétabli la paix grâce à la charte de la réconciliation nationale». « Les services de sécurité algériens et allemands œuvrent actuellement à identifier les suspects», a-t-il souligné. « Nous apportons un soutien aux réformes politiques engagées en Algérie par le président Abdelaziz Bouteflika, notamment le projet de révision de la Constitution», a déclaré Mme Merkel. Sellal a, en outre, plaidé pour un « partenariat multidimensionnel» et souligné « la volonté partagée et la capacité des deux pays (Algérie et Allemagne) à développer la coopération bilatérale». Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Algérie-Allemagne : Merkel veut accélérer le renvoi des Algériens déboutés du droit d’asile
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair