formats

Alger-Centre inaugure son théâtre municipal 

Publié le 09/02/2018, par dans Non classé.

ALGER – Le nouveau théâtre municipal d’Alger-Centre, anciennement salle de cinéma « Echabab » (ex Casino), a été inauguré jeudi soir par une représentation de la pièce « La source », revisitant l’histoire du théâtre algérien, mise en scène par Rabie Guechi et produite par le Théâtre régional de Mostaganem.

Cette salle de spectacle construite en 1910 à la rue Larbi Ben M’hidi et qui a été transformée en salle de cinéma au lendemain de l’indépendance a bénéficié d’une opération de restauration par la commune d’Alger-Centre et inaugurée en 2013.

D’une capacité de 500 places, la salle « Echabab » est devenue le Théâtre municipal d’Alger suite à un accord entre la commune et le Théâtre national algérien qui a annoncé une programmation régulière et des sessions de formation pour les jeunes amateurs du quatrième art.

Spectacle inaugural de ce nouvel espace, « La source », jouée devant une salle comble, convoque sur les planches les plus grands noms du théâtre algérien dans une comédie donnant à réfléchir sur l’état des lieux de cet art, le statut de l’artiste et sa passion inconditionnelle pour la scène.

Sur un texte de Mustapha Kessaci, « La source » met en scène un groupe de comédiens et de musiciens pendant le montage d’un spectacle et confronte les visions d’un chef d’orchestre et homme de théâtre passionné, campé par Chawki Bouzid, et celle d’un metteur en scène profane, joué par Mohamed Frimehdi, à la recherche de financement et de reconnaissance auprès des autorités.

Cette pièce de théâtre se veut également un hommage à des monuments du quatrième art à l’image de Rouiched, Abdelkader Alloula, Azzedine Medjoubi, Kateb Yacine, Mohamed Boudia, Ould Abderrahmane Kaki ou encore Sirat Boumediène, en intégrant des extraits de leurs oeuvres au spectacle.

Cette production avait reçu une mention spéciale du jury du 12e Festival national du théâtre professionnel tenu à Alger en décembre dernier.

A la fin de la soirée, la commune d’Alger-Centre a rendu une série d’hommages à des comédiens de renom dont Doudja Achâachi, Sabiha Chami, Fadhila Assous, Yacine Mesbah, ou encore Djilali Boudjemâa.

Rencontrés par l’APS, plusieurs professionnels du théâtre ont salué cette initiative qui devrait « renforcer la dynamique du théâtre dans la capitale », précisant que cette salle est « bien adaptée aux besoins techniques du théâtre » même si les spectateurs ont un mauvais angle de vue à partir du balcon initialement conçu pour le cinéma.

Le théâtre municipal d’Alger prévoit une seconde représentation de la pièce « La source » vendredi et la générale du monologue « Dis que t’as tort ! » écrit et mis en scène par Ahmed Rezzak, prévue samedi.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Alger-Centre inaugure son théâtre municipal 
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair