formats

Aïd El Adha: Le ministère de la Santé appelle au respect des précautions pour éviter le kyste hydatique

Publié le 05/09/2016, par dans Non classé.

Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, invite tous les citoyens qui accomplissent le rituel du sacrifice au respect de certaines précautions pour éviter tout risque de contamination au kyste hydatique.
Lors de l’Aid El Adha, la cérémonie du sacrifice du mouton réunit tous les facteurs propices à la diffusion de cette maladie, a expliqué le ministère de la Santé dans un communiqué. A cet effet, le ministère invite les citoyens à prendre toutes les dispositions pour faire contrôler, le mouton sacrifié, par le vétérinaire et d’examiner avec précaution les abats (foie, poumons) et les autres viscères du mouton à la recherche des kystes ou vésicules (boules d’eau).

Il est également nécessaire de bouillir ou brûler les abats et les autres viscères du mouton qui portent des boules d’eau, enterrer les abats et les autres viscères du mouton qui portent des boules d’eau profondément sous terre (50 cm) de façon que les chiens errants ne les déterrent pas et de ne jamais abandonner dans la nature les abats et les autres viscères atteints.

Le ministère de la Santé ajoute qu’il ne faut jamais donner les abats et les autres viscères du mouton qui portent des boules d’eau à des chiens (votre chien ou celui du voisin) car ils constituent le réservoir du parasite et de ne pas jeter les abats du mouton parasité avec les ordures ménagères (ce qui constitue de la nourriture pour les chiens errants).

Le ministère de la Santé a recommandé, en outre, de ne pas oublier les règles d’hygiène élémentaires, notamment se laver les mains avant les repas, et après avoir caressé un chien. Le kyste hydatique ou hydatidose est une maladie parasitaire, contagieuse, caractérisée par le développement chez l’homme, le plus souvent au niveau du foie ou du poumon, de la forme larvaire d’un ver appelé Taenia ou Echinococcus granulosus.

Le kyste hydatique sévit dans notre pays à l’état endémique et constitue un problème de santé publique. En effet, cette maladie qui est asymptomatique à son début n’est le plus souvent diagnostiquée qu’au stade de complications (apparition de kystes dans les organes) et nécessite alors une intervention chirurgicale souvent lourde et complexe. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Aïd El Adha: Le ministère de la Santé appelle au respect des précautions pour éviter le kyste hydatique
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair