formats

Aïd El Adha : Anarchie dans les points de vente de moutons

Publié le 14/08/2017, par dans Non classé.

A une vingtaine de jours de la célébration de la fête de l’Aïd El Adha, les achats de moutons ont déjà commencé.
Pour ce faire, tous les moyens sont bons. Entre prospection sur le terrain ou sur le Net, les clients et les vendeurs ne ménagent aucun effort pour faire la bonne affaire.

En effet, la vente de moutons a déjà commencé. Des pancartes sont, au quotidien, affichées un peu partout pour indiquer aux clients potentiels l’existence de points de vente souvent informels. Des lieux qui sont la plupart du temps des garages transformés à l’occasion en enclos pour bétail, où les conditions d’hygiène sont absentes. Les vendeurs sont souvent des personnes ordinaires qui profitent de cette circonstance pour tirer le maximum de profits. Pourtant, chaque année, des points de vente officiels sont annoncés sans pour autant mettre fin à cette anarchie. Cette année, le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazgui, après une réunion avec les différents acteurs dans ce domaine qu’est l’élevage, a annoncé la mise en place de 23 sites de vente directe de moutons. Ils sont répartis à travers 8 wilayas, à savoir Alger, Blida, Oran, Tizi Ouzou, Constantine, Tipasa, Annaba et Boumerdès.

Contrairement aux site informels, les sites choisis par l’Etat sont généralement des fermes pilotes, des coopératives agricoles ou des terrains dépendant des communes ou d’une société étatique, telle la Safex à Alger. En plus de ces sites, 5 autres lieux ont été aménagés dans la capitale, plus exactement à Aïn Benian, Bab Ezzouar, El Hamiz, Haouch Rouiba et Birtouta.

Pour Constantine, cinq sites de vente directe de moutons ont été identifiés. Deux d’entre eux sont à El Khroub et les autres à Ouled Rahmoun, Ibn Zied et à Constantine-ville. Insistant sur la sécurité des lieux, des biens et des personnes ainsi que sur les mesures d’hygiène et surtout la mise en place d’un dispositif de couverture sanitaire, le ministre a notifié aux walis de désigner également des points de vente dans leurs wilayas. Si ces points de vente sont ouverts depuis samedi dernier, la vente digitale des moutons a commencé il y a déjà quelques semaines. Les annonces de vendeurs fleurissent sur les sites d’annonces et les réseaux sociaux. Les prix affichés vont de 30 000 à 58 000 DA.

Pour attirer les clients, tous les moyens sont bons, notamment à travers des avantages, tels que la passation de commande, de livraison à domicile, de facilité de paiement et bien d’autres possibilités. Les annonces détaillent également le poids des moutons, leur âge et leur provenance. Ceux de Ouled Djellal sont les mieux cotés sur le marché du bétail en cette période de grande fête. Cette méthode de vente, qui a commencé il y a près de deux ans, continue à séduire plus d’un, surtout qu’elle simplifie le contact avec le vendeur, évite tout déplacement inutile et facilite la prospection. Certains vont même jusqu’à prédire la disparition progressive de la vente directe, laissant place à la vente via la Toile. Tout est possible… Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Aïd El Adha : Anarchie dans les points de vente de moutons
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair