formats

Ahmed Ouyahia à Blida : sous le signe de la superstition !

Publié le 18/11/2017, par dans Non classé.

Animant un meeting hier matin (vendredi) au complexe sportif Mustapha Tchaker de Blida, le leader du RND a appelé ses militants à voter 3, un numéro correspondant à son parti et qui l’a qualifié de  » porte bonheur».
 » En Islam, le 3 et le 7 sont deux numéros sacrés. Le 3 nous a été accordé après un tirage au sort, cela prouve qu’on est chanceux ! », a-t-il déclaré au public, et de poursuivre  » Ici on est dans un complexe sportif qui a porté bonheur à l’équipe nationale de football, et ça sera aussi notre porte bonheur le jour du scrutin. »

Le RND et la trahison ‘’Blidéenne »

Au lendemain des dernières législatives, Ahmed Ouyahia a envoyé une note à ses militants de Blida, en estimant que le travail de ces derniers a  » permis au rassemblement de réaliser un résultat honorable sans précédent depuis 1997, et ce en dépit des circonstances particulières-pour ne pas dire autre chose- dans lesquelles s’est déroulé le scrutin ». Le SG du RND avait alors parlé de trahison sans aller dans les détails. Pour certains, les  » circonstances particulières » évoquées par Ouyahia renvoient à  » l’implication flagrante de l’administration de la wilaya de Blida au profit du FLN. » Sur les 13 sièges à l’APN, le FLN en a raflé 09, alors que le RND s’en est sorti avec deux sièges. Y a-t-il eu distribution de quota ? Des encadreurs aux élections à l’époque avaient dénoncé  » une fraude à grande échelle au profit du FLN, et dont les commanditaires siégeaient à la wilaya et aux différentes dairas ». D’ailleurs et lors de son meeting d’hier (vendredi), Ouyahia a appelé les militants de son parti de Blida à ne pas se taire en cas de dépassements.  » Il faut reconnaitre une chose, au RND, on est bon gagnant et bon perdant. Toutefois, je vous exhorte à établir des recours quant aux résultats en cas de doute, ou lorsque vous apercevrez des anomalies »

La décentralisation comme moyen de développement

En dévoilant son programme, Ouyahia défend la politique de décentralisation.  » Même si Blida est à 40 Km d’Alger, vous les Blidéens vous êtes obligés de consacrer toute une journée à cause des embouteillages pour un service qui peut être résolu localement. Le wali représente le gouvernement, et les directeurs de l’exécutif représentent leurs secteurs respectifs. Donc la décentralisation est possible, que ce soit à Blida ou dans les autres wilayas ». Pour conclure, il a appelé ses militants à travailler davantage pour augmenter la production, se libérer des hydrocarbures et des crédits octroyées par la banque d’Algérie au profit du Trésor public. Comme modèle de réussite, il pointe du doigt le patron du groupe Sim et député RND, présent dans la salle.  » Voilà le bon exemple d’un opérateur économique qui a travaillé dur et a bâti tout un groupe à la sueur de son front. Je vous invite à le suivre !». Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Ahmed Ouyahia à Blida : sous le signe de la superstition !
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair