formats

Affaires religieuses : Au moins 139 écoles coraniques hors contrôle

Publié le 09/10/2016, par dans Non classé.

139 écoles coraniques privées activent illégalement et sans aucun contrôle, reconnaît Mohamed Aissa, ministre des affaires religieuses.
 » Nous avons détecté selon un premier constat 139 écoles coraniques. Nous en avons fermé certaines qui avaient une obédience déclarée de radicalisme religieux ou de prosélytisme chiite, a déclaré ce dimanche Mohamed Aissa, ministre des Affaires religieuses et des Wakfs sur les ondes de la radio chaîne 3.

Le ministre appelle l’ensemble de ces écoles qu’elles soient ouvertes par des associations, des hommes d’affaires ou de certains groupes de demander l’aval auprès de son ministère et celui de l’Intérieur de manière à se conformer à la loi algérienne. Un décret exécutif signé en 1994 régit l’ouverture des écoles coraniques et des classes coraniques dépendantes ou gérées par les mosquées.

 » Je n’ai signé aucun décret ni mon prédécesseur pour ces écoles qui s’auto proclament établissement indépendants dans une Algérie qui a sa loi et sa réglementation, insiste le ministre.

L’octroi d’une autorisation prendra en considération, explique le ministre, le programme enseigné et le profil des enseignants. La fermeture de ces écoles est un ultime recours, selon le ministre, qui explique avoir chargé les directeurs d’interpeller ces écoles.

Le ministre des affaires religieuses compte aussi, comme il l’a déjà annoncé, s’en prendre aux salles de prières illégales érigées dans les universités et résidences universitaires. Une situation qui est née, rappelle-t-il, par le fait que sa vision pour la création d’un observatoire contre la radicalisation n’a pas été partagée. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Affaires religieuses : Au moins 139 écoles coraniques hors contrôle
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair