formats

Affaire Chakib Khelil : Soufiane Djilali indigné par « la lâcheté de trop d’Algériens »

Publié le 02/04/2016, par dans Non classé.

 » Nous assistons aux derniers actes de cette tragédie : nous saurons alors si les Algériens sont un peuple ou une simple peuplade ».
Le président de Jil Djadid, Soufiane Djilali, a réagi âprement à la dernière sortie médiatique de l’ancien ministre de l’Energie, Chakib Khellil, soupçonné d’implication dans le scandale de corruption à Sonatrach.

Dans un communiqué rendu public, aujourd’hui samedi, il a estimé que  » Monsieur Bouteflika et ses comparses veulent imposer au pays, à la tête de ses affaires publiques, de ses réserves de change et du peu de richesses encore disponibles comme Sonatrach, un délinquant international potentiel en attente d’être jugé par plusieurs pays… ».

La colère du président de Jil Djadid n’a épargné personne. Pour lui, le retour de Chakib Khelil a été favorisé par  » par la lâcheté de trop d’Algériens, pollués qu’ils ont été par la corruption matérielle et morale ». Il a particulièrement attaqué les chefs de la zaouia Si M’hamed Ben Merzoug de Djelfa, qui ont  » honoré », hier vendredi, l’ancien ministre de l’Energie.  » A voir des pseudo-religieux embrasser sur le front l’un des symboles vivants de la corruption donne un haut-le-cœur devant tant de cupidité », s’est-il indigné dans sa déclaration intitulée  » l’Algérie est-elle maudite ? ».

Selon lui, le retour de Chakib Khelil aux affaires – probablement en qualité de premier ministre ou de président – révélera la vraie nature des Algérien.  » Nous assistons aux derniers actes de cette tragédie : nous saurons alors si les Algériens sont un peuple ou une simple peuplade », a conclu Soufiane Djilali.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Affaire Chakib Khelil : Soufiane Djilali indigné par « la lâcheté de trop d’Algériens »
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair