formats

Accidents de la route : Une tendance baissière, mais…

Publié le 05/01/2017, par dans Non classé.

Les accidents de la route ont baissé en 2016. D’après le Centre national de prévention et de la sécurité routière, il y aurait une baisse sensible, qui équivaut à 17,48% comparativement à l’année 2015.
Ce bilan dévoilé à la Radio nationale fait état de 27 168 accidents de la circulation durant les 11 premiers mois de l’année écoulée. Ils ont causé des blessures à 41 544 personnes et engendré la mort de 3718 autres. Le directeur de ce centre, Ahmed Naït El Hocine, s’est réjoui de ce bilan jugé réconfortant, notamment après avoir réussi à épargner 549 vies et ne pas franchir le seuil habituel de 4000 morts par an. Ce même bilan fait ressortir un autre chiffre : les jeunes de moins de 30 ans sont impliqués dans 35% des accidents de la route, dont 15% sont dus à l’état de somnolence au volant.

Il a signalé que malgré cette baisse, le phénomène de l’hécatombe routière est loin d’être totalement maîtrisé. Malgré les grands espoirs de l’Etat quant à la mise en application du permis à points pour responsabiliser encore plus le conducteur et freiner cette folie meurtrière sur nos routes, plusieurs observateurs restent sceptiques.

Parmi les plus connus, Mohamed Lazouni, président de l’association Tarik Essalama, qui remet en question les chiffres collectés par le Centre national de prévention et de la sécurité routière. Selon lui, ces chiffres restent toujours incomplets étant donné qu’il n’y a pas de suivi dans les hôpitaux de l’état des blessés qui peuvent décéder à l’hôpital. Même s’il déclare adhérer complètement à la volonté politique d’instaurer le permis à points, il reste perplexe quant aux systèmes d’application qui seront instaurés sur le terrain.

« Si on veut vraiment que ce système, qui a fait ses preuves dans bon nombre de pays en Europe, notamment en Allemagne, réussisse en Algérie, il faut absolument mettre en place tout un système informatisé où l’intervention humaine n’a pas lieu d’être. Sinon, nous serons face à des traitements de complaisance, et à l’attitude subjective des agents chargés du retrait des points», indique-t-il.

A l’aube de cette nouvelle année, plusieurs mesures sont déjà entrées en vigueur. Il s’agit notamment de la hausse des amendes forfaitaires pour les infractions de quatrième classe, qui sont passées de 5000 à 7000 DA. Le Centre national de la prévention et la sécurité routière ainsi que le Centre national des permis de conduire seront bientôt dissous et remplacés par un centre national chargé de l’application du nouveau code de la circulation routière par points.

Cette nouvelle entité disposera du fichier national et sera rattachée au ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales. Signalons que durant le réveillon, dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier, les services de la Gendarmerie nationale ont recensé 26 accidents de la route mettant fin aux jours de 8 personnes et causant des blessures diverses à 40 autres.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Accidents de la route : Une tendance baissière, mais…
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair