formats

Abdelaziz Bouteflika : «Il faut infirmer les références intellectuelles des terroristes»

Publié le 08/03/2018, par dans Non classé.

Le président Bouteflika appelle à combattre les « références intellectuelles» du terrorisme, à savoir les fatwas des pseudo-prédicateurs.
« Le premier pas pour éradiquer le terrorisme consiste à infirmer ses références intellectuelles et à le priver de son environnement social et ses réseaux d’information et de communication», déclare-t-il dans un message adressé aux participants à la 35e session du Conseil des ministres arabes de l’Intérieur, tenue hier à Alger.

Dans ce texte, lu en son nom par le ministre de l’Intérieur, Noureddine Bedoui, il précise que la lutte antiterroriste n’est pas liée à un agenda. « La lutte contre le terrorisme n’est ni liée à un agenda ni confinée dans une aire géographique, c’est une problématique qui demeure posée tant que les citoyens et leurs biens sont menacés et tant que ces groupes égarés persistent à menacer la stabilité des institutions de l’Etat ou tenter d’imposer des référents religieux ou idéologiques étrangers à nos peuples», rappelle-t-il.

Pour parvenir à combattre efficacement le terrorisme, le chef de l’Etat préconise l’intensification « des efforts sur le plan éducatif, culturel, d’information et d’orientation religieuses de sorte à neutraliser l’extrémisme et sauver notre jeunesse de sa mystification fatale». Rappelant, dans la foulée, « la déconfiture des groupes terroristes» dans certains pays arabes, il affirme que la bataille contre ce fléau qui se réfugie actuellement dans l’espace virtuel doit être menée.

« La situation s’est compliquée avec les différentes connexions survenues entre le terrorisme et les formes de criminalité transnationale, phénomène qui a gagné en étendue et en dangerosité par le recours massif aux moyens technologiques modernes pour commettre des crimes abjects, propager ses idées extrémistes et erronées, mystifier notre jeunesse et attirer de nouvelles recrues dans les zones de conflit et de tension», souligne-t-il.

Outre les cellules classiques, qui demeurent la référence fondamentale des groupes terroristes quelles que soient leurs dénominations, le président Bouteflika affirme que de « nouvelles cellules cybernétiques ont fait leur apparition sur les sites web et les réseaux sociaux». « Ces dernières incitent au terrorisme, recrutent, collectent des fonds, piratent des sites web et lancent des cyberattaques contre des institutions gouvernementales ou privées dans l’intention de leur porter préjudice», ajoute-t-il, précisant que « l’espace virtuel constitue un défi sécuritaire pour les pays arabes».

« La menace des éléments résiduels de ces groupes n’a pas complètement disparu, ni leur danger d’ailleurs», relève-t-il. Dans ce sens, le président Bouteflika affirme que « cette menace et ce danger ont pris de nouvelles formes dès lors que certains d’entre eux ont réussi à s’exfiltrer vers d’autres foyers de tension dans les pays arabes et intégrer des groupes criminels activant souvent sous des appellations jusque-là inconnues». Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Abdelaziz Bouteflika : «Il faut infirmer les références intellectuelles des terroristes»
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair