formats

A Tkout, Yennayer sera très particulier cette fois-ci

Publié le 29/12/2017, par dans Non classé.

Je suis très content et satisfait, du moins sur ce plan, après l’annonce de la reconnaissance de Yennayer comme journée nationale. C’est tout un combat qui aboutit et nous ne pouvons qu’éprouver de la joie et du bonheur à l’annonce d’une telle décision.
A Tkout, d’où je suis originaire, cette région qui a toujours été à l’avant-garde du combat pour l’identité amazighe, Yennayer a toujours été fêté comme il se doit. Nous avons l’habitude d’organiser plusieurs cérémonies dont un gala artistique avec la présence de nos artistes qui portent en eux le combat amazigh, mais elles seront d’un autre goût cette fois-ci.

Les marches organisées par les étudiants en Kabylie, à Batna, à Biskra et l’Est en général ont porté leurs fruits. Seule la lutte paie, comme nous l’ont appris ceux qui nous ont précédés dans ce combat. Nous avons nous-mêmes organisé des marches et une grève générale ici à Tkout en 2015 pour demander la reconnaissance de Yennayer comme journée nationale.

Nous en avons organisé une autre en parallèle avec celle des étudiants en décembre dernier. Aujourd’hui, c’est un rêve qui se réalise enfin. Maintenant, sur le plan politique, je pense que si le pouvoir a pris cette décision, c’est dans le but de calmer les esprits, notamment à l’approche d’un grand rendez-vous comme celui de la prochaine présidentielle. Nous avons aussi entendu parler d’une probable méga marche qui sera organisée le 12 prochain, soit le jour de Yennayer en Kabylie. Les étudiants eux aussi n’ont pas baissé les bras et beaucoup comptent renouveler avec la rue à la fin des vacances d’hiver.

C’est probablement cela qui a poussé l’Etat à anticiper cette décision. Mais pour nous, qui faisons partie de la famille qui avance, nous considérons cette dernière de victoire et le fruit d’un combat qui a pris racine, certes, il y a longtemps, mais qui continue à faire son chemin, jusqu’à la reconnaissance politique et pleine de l’identité, la langue et la culture amazighes en Algérie et dans tout le Nord de l’Afrique. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé A Tkout, Yennayer sera très particulier cette fois-ci
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair