formats

9e Fica : « Le flic de Belleville » de Rachid Bouchareb projeté à Alger

Publié le 07/12/2018, par dans Non classé.
9e Fica :

ALGER – Le long métrage de fiction « Le flic de Belleville », dernier né du réalisateur Rachid Bouchareb, une comédie mettant en scène un policier de banlieue française affecté aux Etats-Unis, a été projeté jeudi soir pour la première fois en Algérie.

d’une durée de 111 mn, ce film a été projeté en hors compétition, après sa sortie en France en octobre dernier, dans le cadre du 9e Festival international du cinéma d’Alger (Fica), dédié au film engagé, qui se déroule à la salle Ibn Zaydoune depuis samedi.

Inspiré du célèbre film américain « Le flic de Beverly Hills », ce film relate les aventures de Baaba, campé par le célèbre acteur français Omar Sy, un policier exerçant à Belleville, son quartier d’enfance qu’il n’a jamais quitté.

Après l’assassinat de son ami d’enfance, Baaba prend ses nouvelles fonctions d’officier de liaison auprès du consulat de France de Miami pour enquêter sur cet assassinat. Baaba se retrouve en Floride accompagné d’une mère envahissante, jouée par l’actrice algérienne Beyouna, et pris en main par un Ricardo, un policier d’origine latino-américain toujours mal luné avec qui il est contraint de faire équipe.


Lire aussi :

ALGER – Le long métrage de fiction « Le flic de Belleville », dernier né du réalisateur Rachid Bouchareb, une comédie mettant en scène un policier de banlieue française affecté aux Etats-Unis, a été projeté jeudi soir pour la première fois en Algérie.

d’une durée de 111 mn, ce film a été projeté en hors compétition, après sa sortie en France en octobre dernier, dans le cadre du 9e Festival international du cinéma d’Alger (Fica), dédié au film engagé, qui se déroule à la salle Ibn Zaydoune depuis samedi.

Inspiré du célèbre film américain « Le flic de Beverly Hills », ce film relate les aventures de Baaba, campé par le célèbre acteur français Omar Sy, un policier exerçant à Belleville, son quartier d’enfance qu’il n’a jamais quitté.

Après l’assassinat de son ami d’enfance, Baaba prend ses nouvelles fonctions d’officier de liaison auprès du consulat de France de Miami pour enquêter sur cet assassinat. Baaba se retrouve en Floride accompagné d’une mère envahissante, jouée par l’actrice algérienne Beyouna, et pris en main par un Ricardo, un policier d’origine latino-américain toujours mal luné avec qui il est contraint de faire équipe.


Lire aussi : Le film « Rusty Boys » séduit le public du Fica


Même si ce film ne cadre pas avec la thématique du festival, « Le flic de Belleville », a été projeté dans le cadre du Fica selon la volonté de son réalisateur « qui a tenu à montrer son dernier film au public algérien », indiquent les organisateurs. Un public très nombreux a fait le déplacement pour cette projection attendue par les cinéphiles.

Le 9e Fica se poursuit jusqu’au 9 décembre avec deux films encore en compétition, « Arabia » coréalisé par les Brésiliens Joao Dumans et Affonso Uchoa et « L’autre côté de l’espoir » du Finlandais Aki Kaurismäki. Quatre autres films seront également projetés en hors compétition: « Une saison en France » du Tchadien Mohamed Salah Haroun, « José Marti, l’œil du canari » du Cubain Fernando Perez, « Pieds nus dans l’aube » du Canadien Francis Leclerc et le documentaire « L’enfant du diable » de la Française Ursula Wernly-Fergui.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé 9e Fica : « Le flic de Belleville » de Rachid Bouchareb projeté à Alger
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair