formats

8e Fica: Kemtiyu Cheikh Anta et United Kingdom raflent les grands prix

Publié le 09/12/2017, par dans Non classé.
8e Fica: Kemtiyu Cheikh Anta et United Kingdom raflent les grands prix

ALGER- Le film documentaire Kemtiyu Cheikh Anta du Sénégalais Ousmane William Mbaye et le long métrage de fiction « United Kingdom » de la Britannique Amma Asante ont remporté vendredi soir les deux grands prix du 8e Festival international du film d’Alger (Fica), dédié au film engagé.

Les jurys des catégories documentaire et fiction, respectivement présidés par les cinéastes maliens Manthia Diawara et Chiekh Ouamar Sissoko, ont distingué lors de la cérémonie de clôture du 8e Fica à la salle El Mouggar, le documentaire « Kemtiyu Cheikh Anta », dédié au parcours et à l’engagement scientifique et militant du chercheur sénégalais Cheikh Anta ainsi que « United Kingdom », un film de fiction-projeté pour la première fois en Algérie-, qui relate l’histoire d’un jeune roi du Bostwana et une londonienne, déterminés à surmonter les obstacles dressés par leurs familles et les lois de l’apartheid qui s’opposent à leur union.

Les jurys ont également décerné deux prix spéciaux au film documentaire « On revient de loin « du Français Pierre Carles et au long métrage de fiction « En attendant les hirondelles »du réalisateur algérien Karim Moussaoui.

Deux mentions spéciales ont été également attribuées par les jurys du 8e Fica au documentaire « Off Frame, la révolution jusqu’à la victoire » du Palestinien Mohanad Yaqubi, qui brosse un aperçu rétrospectif sur le mouvement de résistance palestinienne et à « Era O hôtel Cambridge »,une fiction de la réalisatrice brésilienne Eliane Caffé sur un mouvement des sans-abri et des réfugiés qui squattent un bâtiment abandonné.


Lire aussi: 8e FICA: le film « Réparer les vivants » relance le débat sur le don d’organes


Le public du 8e Fica a, pour sa part, distingué les documentaires « Maman Colonelle » du cinéaste congolais Dieudonné Hamadi et « Jan Genêt, un captif amoureux » de Michèle Collery ainsi que les fictions « Nous n’étions pas des héros » de Nasredine Guenifi et « Bataillon » du réalisateur russe Dmitri Meskhiev.

Le commissariat du 8e Fica a, par ailleurs, rendu un hommage au réalisateur franco-algérien Rachid Bouchareb, présent à la cérémonie de clôture du 8e Fica, marquée par la projection de son film « La route d’Istanbul » (2016), une fiction sur les déboires d’une mère en quête de sa fille partie en Syrie pour rejoindre les groupes terroristes.

Dans son allocution, la commissaire du Festival Zehira Yahi , a salué « la contribution des mécènes et sponsors publics » qui, a-t-elle dit, ont rendu « possible » la tenue du 8e Fica.


Lire aussi: 8e Fica: le documentaire « Vivre avec son oeil » sur le photographe de guerre Marc Garanger projeté à Alger


Outre les projections cinématographiques, le 8e Fica a rendu hommage à des figures du cinéma algérien comme Mahmoud Zemmouri et Youcef Bouchouchi, récemment disparus et au photographe Yougoslave Stevan Labudovic et l’homme politique suisse Jean Ziegler, figure de proue de l’alter-mondialisme.

Dix-huit oeuvres (9 fictions et 9 documentaires) dont trois films algériens étaient en compétition au 8e Fica, rendez-vous annuel dédié aux films traitant des conflits, de l’injustice et des mouvements anticolonialistes à travers le monde.

Six courts métrages, nouvelle section non compétitive du festival, ont été projetés lors de l’édition 2017 du Fica,ouverte le 1er décembre.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé 8e Fica: Kemtiyu Cheikh Anta et United Kingdom raflent les grands prix
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair