formats

334 morts et 2936 blessés sur les routes

Publié le 04/10/2016, par dans Non classé.

Le lieutenant-colonel Ahmed Attia, directeur de la prévention et de la sécurité publique au commandement de la Gendarmerie nationale, a annoncé, dimanche, que 334 personnes ont trouvé la mort et 2936 autres ont été blessées dans 1706 accidents de la route survenus durant la saison estivale 2016.
Lors d’une conférence de presse consacrée à l’évaluation du plan Delphine 2016, le lieutenant-colonel Attia a affirmé qu’une baisse avait été enregistrée par rapport à l’année dernière dans le nombre d’accidents (-21%), de décès (-4%) et de blessés (-23%). Le même responsable a expliqué cette amélioration par « l’efficacité du dispositif sécuritaire mis en place dans le cadre du plan Delphine et des mesures préventives prises par les unités de la Gendarmerie nationale». Il a en outre indiqué que le plus grand nombre d’accidents (1303) a été enregistré durant le mois de juillet qui a coïncidé avec le Ramadhan, soit un taux de 76% du nombre global enregistré durant la saison estivale.

La wilaya d’Alger vient en tête avec 360 accidents, suivie de Béjaïa (197), Boumerdès (187), Tipasa (183) et Tizi Ouzou (148). L’excès de vitesse, les dépassements dangereux, le non-respect du code de la route et les manœuvres dangereuses demeurent les principales causes de ces accidents, soit 92% du nombre global des accidents.

Par ailleurs, les unités de la Gendarmerie nationale des wilayas côtières ont arrêté 1253 personnes et saisi sept véhicules recherchés, a précisé le lieutenant-colonel Ahmed Attia. Durant la même période, 548 681 personnes et 192 638 véhicules ont été identifiés. Le même responsable a indiqué que les éléments de la Gendarmerie nationale ont relevé 11 594 délits, rédigé 2767 contraventions, imposé 126 396 amendes forfaitaires et retiré 112 790 permis de conduire.

Dans le domaine de la police administrative, 13 003 affaires ont été traitées (contre 13 951 l’année dernière), selon le même responsable qui a relevé que dans le cadre de la gratuité d’accès aux plages et en coordination avec les autorités administratives, les unités de la Gendarmerie nationale ont traité 93 affaires liées à l’exploitation illégale des plages. Concernant l’exploitation illégale des lieux de camping, le nombre d’affaires enregistrées a été de 175 et 22 liées à l’exploitation de parkings sauvages, a-t-il mentionné, précisant que 1184 tables, 2700 chaises, 1218 parasols, 238 tentes et 1283 différents équipements ont été saisis.

Pour ce qui est de l’activité des brigades de protection des mineurs contre le détournement, l’incitation à la débauche et la prostitution, la consommation de drogues et de boissons alcoolisées, la mendicité, 12 affaires ont été traitées. Les brigades de la Gendarmerie nationale ont également contribué à la réintégration de mineurs dans leurs familles, pris part aux émissions radiodiffusées et aux portes ouvertes, organisé des campagnes de sensibilisation dans les colonies de vacances, les lieux de détente et les plages et effectué des patrouilles d’inspection dans les lieux fréquentés par les mineurs.

S’agissant de la santé publique, 11 cas d’intoxication alimentaire ont été enregistrés au niveau des wilayas côtières, a précisé le lieutenant-colonel Ahmed Attia, soulignant que l’insalubrité constitue l’une des principales causes de ces intoxications, notamment lors de fêtes de mariage ou de banquets. La plupart de ces cas ont été enregistrés dans les wilayas de Tipasa, Oran et Aïn Témouchent.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé 334 morts et 2936 blessés sur les routes
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair