formats

28 nouveaux architectes agréés pour la restauration des biens culturels  

Publié le 17/01/2018, par dans Non classé.
28 nouveaux architectes agréés pour la restauration des biens culturels

ALGER – Des certificats de qualification pour la valorisation et la restauration des sites et monuments culturels ont été remis mardi à Alger à 28 architectes agréés pour la restauration des biens culturels immobiliers.

Délivrés par le comité sectoriel des sites protégés, les certificats ont été remis à des architectes nouvellement diplômés des universités d’Alger, Béjaia, Blida et Bouira, lors d’une cérémonie en présence du ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi et des directeurs de wilaya de la culture.

Créé en 2006, le comité, qui dépend du ministère de la Culture, délivre des certificats de qualification à des architectes qualifiés, désormais habilités à intervenir dans des opérations de restauration de biens culturels immobiliers.


Lire aussi: Restauration de la Casbah d’Alger: les pouvoirs publics déterminés à relever le défi


Depuis cette date, quelques 90 architectes diplômés de l’Ecole polytechnique d’architecture et d’urbanisme (Epau) ont été agrées.

Le ministre de la Culture a souligné à cette occasion que la préservation des sites et monuments culturels constituait un des défis pour son secteur, renforcé par l’agrément de ces nouveaux architectes à même de « combler le vide » en matière de restauration des monuments culturels, a-t-il dit.

Pour lui, la préservation de la Casbah d’Alger reste « une des priorités » de son département qui assure, à travers l’Agence de réalisation des grands projets culturels (Arpc), le suivi technique des travaux de restauration, rappelle-t-il.


Lire aussi: Une conférence internationale sur « la Casbah » en février 2018 sous l’égide de l’UNESCO


Le dossier de revalorisation et de restauration de la Casbah d’Alger, classée au patrimoine mondial en 1992, avait été transféré en 2016 du ministère de la Culture, qui en avait la charge, aux services de la wilaya d’Alger.

Une rencontre internationale sur la Casbah d’Alger réunira le 21 février à Alger des experts de Unesco aux côtés d’experts algériens et préservation et restauration des monuments culturels, a indiqué le ministre.

La loi sur la protection du patrimoine culturel de 1998 précise que la gestion de maîtrise d’oeuvre des biens culturels immobiliers proposés au classement, classés ou inscrits sur la liste de l’inventaire, est « assurée par des spécialistes qualifiés ».

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé 28 nouveaux architectes agréés pour la restauration des biens culturels  
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair