formats

260 commerçants réquisitionnés à Ghardaïa

Publié le 26/08/2017, par dans Non classé.

Toutes les mesures pour permettre aux citoyens de s’approvisionner normalement en produits alimentaires et autres ont été prises.
Nous avons désigné des commerçants dans l’alimentaire, la boulangerie, les fruits et légumes, les restaurants et fast-foods, les cafétérias, les stations-services et même les industries de semoulerie, laiterie et eau minérale ont été invités à rester opérationnels durant l’Aïd El Adha», a déclaré Mohamed Ameziane, le directeur du commerce de la wilaya de Ghardaïa, lors de notre passage à son bureau pour nous informer des dispositions prises concernant la permanence des commerçants lors de la fête de l’Aïd El Adha. Et d’ajouter : « C’est dire que le citoyen, eu égard aux mesures prises pour lui assurer un approvisionnement normal et régulier de ses besoins, notamment alimentaires, ne risque nullement de se retrouver devant une paralysie commerciale.

C’est pourquoi nous avons pris toutes les mesures pour éviter cette situation à laquelle il va falloir faire face en permettant une régulation normale de l’approvisionnement du marché en denrées de base pour les citoyens.» C’est ainsi qu’un drastique dispositif de mobilisation d’un large éventail de commerçants a été déployé au niveau des 13 communes de la wilaya de Ghardaïa, afin d’éviter toute éventuelle perturbation dans l’approvisionnement des citoyens en produits alimentaires de base, notamment le pain, le lait et les fruits et légumes. Pour faire face aux éventuels impondérables des circuits de commercialisation (qui restent dans notre pays, comme les voies du Seigneur, impénétrables), la direction du commerce de la wilaya de Ghardaïa a réquisitionné pas moins de 260 commerçants, appelés à assurer la permanence durant les deux jours de l’Aïd El Adha, soit les vendredi 1er et samedi 2 septembre 2017.

Pour parer à toute éventuelle surprise ou défection, des réquisitions ont été remises en mains propres à ces commerçants installés à travers les 13 communes de la wilaya de Ghardaïa. Ce sont donc essentiellement des boulangeries, au nombre de 36, des magasins d’alimentation générale et fruits et légumes (164), des restaurants et fast-foods (20), des cafétérias (12), des stations-services (23) des mini laiteries (4), des minoteries (2) et une usine de mise en bouteilles et de commercialisation d’eau minérale qui sont concernés par cette mobilisation.

Le lait, aliment de base des Algériens, est aussi au centre des préoccupations de la direction du commerce qui a, pour assurer un approvisionnement régulier, normal et constant du marché, réquisitionné pas moins de 4 laiteries : 2 à Guerrara (à 135 km au nord-est du chef-lieu de wilaya), une à Metlili (à 45 km de Ghardaïa) et une à Zelfana à 70 km du chef-lieu de wilaya ; deux unités de semoulerie, l’une à Berriane et l’autre à Ghardaïa et une unité de mise en bouteilles d’eau minérale à El Ménéa, (à 270 km au sud de Ghardaïa), la seule activant dans la région.

En termes de répartition des commerces réquisitionnés par commune, c’est en toute logique la commune de Ghardaïa qui se taille la part du lion avec 60 points d’ouverture, suivie de Metlili et Zelfana réunies (52), de Guerrara (42), Bounoura (20), Berriane (30), El Menéa (dans sa nouvelle configuration de wilaya déléguée englobant les communes d’El Menéa, de Hassi El Gara, Hassi Lefhel et Mansourah avec (32) points, Dhaïa Ben Dahoua (10), et enfin El Atteuf avec 14 points). Et comme la wilaya de Ghardaïa reste non seulement une région touristique mondialement connue — elle est aussi un point de passage important et un carrefour nodal vers les quatre points cardinaux du pays par lequel transitent chaque jour des milliers de voyageurs empruntant toutes sortes de moyens de locomotion — pas moins de 23 stations d’essence, 20 restaurants et 12 cafétérias ont été réquisitionnés sur tout le territoire de la wilaya de Ghardaïa pour répondre aux besoins de ces voyageurs et de leurs moyens de locomotion.

Par ailleurs, l’ensemble des commerçants, qui ont été avisés à temps pour qu’ils puissent prendre leurs dispositions et prévoir un personnel qui assumera cette tâche, se doivent d’être au rendez-vous et de respecter le calendrier. En cas de manquements, ils seront exposés à des sanctions, conformément à la réglementation en vigueur. Celle-ci prévoit des amendes de l’ordre de 30 000 à 200 000 DA et peut même recourir à la fermeture administrative du commerce pour un mois. Pour veiller au respect des réquisitions, des brigades de contrôle seront mobilisées au niveau des communes de la wilaya et signaleront toute éventuelle défection qui sera ainsi considérée comme une désobéissance à la loi.

En effet, il faut savoir que l’obligation pour les commerçants d’assurer la permanence les jours de fête a été prise en 2012 après l’amendement de la loi 04-08, qui avait introduit une disposition obligeant les commerçants à assurer une permanence pendant les jours de fête, fixant ainsi les conditions de l’exercice commercial. En clair, ce programme a été établi conformément aux dispositions de l’article 22 de la loi 04-08 du 14 août 2004 relative aux conditions d’exercice des activités commerciales.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé 260 commerçants réquisitionnés à Ghardaïa
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair