formats

24,95% de réussite à l’examen écrit

Publié le 29/06/2016, par dans Non classé.

Les candidats reçus sont invités à imprimer leur convocation pour l’épreuve de l’oral, qui se déroulera les 2 et 3 juillet prochain, selon le conseiller de la ministre de l’Education nationale, qui était l’invité hier de la rédaction de la Chaîne 3 de la Radio nationale.
Le taux de réussite au concours de recrutement des enseignants des trois paliers est de 24,95%. Les résultats ont été annoncés avant-hier dans la soirée à travers le site de l’Office national des examens et concours (Onec). Selon Mohammed Chaïb Draa Ethani, conseiller de la ministre de l’Education nationale, ce sont 148 689 candidats qui ont réussi à passer avec succès l’épreuve de l’écrit sur les 617 856 ayant passé le concours.

Les candidats reçus sont invités à imprimer leur convocation pour l’épreuve de l’oral qui se déroulera les 2 et 3 juillet prochain, selon le même conseiller, qui était hier l’invité de la rédaction de la Chaîne 3 de la Radio nationale. Le même responsable indique que 81 929 candidats qui avaient procédé à une première inscription au concours « ne se sont pas présentés le jour de l’examen, ce qui représente environ 12%» du total des postulants.

Il a ajouté que les résultats définitifs de cette opération, qui va permettre le recrutement de 28 000 enseignants dans les trois paliers de l’éducation, seront affichés le 7 juillet. Selon le ministère de l’Education, l’épreuve de l’oral comportera des questions qui définiront l’aptitude ou non des candidats à exercer le métier et à évaluer leurs connaissances dans le domaine de l’enseignement.

M. Chaïb Draa Ethani a affirmé que le concours « s’est déroulé dans la transparence et l’équité, comme s’il s’agissait des épreuves du baccalauréat», promettant des conditions similaires durant l’étape du concours oral, où il n’y aura aucun risque pour des pratiques douteuses de « favoritisme». L’intervenant a mis également en évidence le souci de la tutelle de parvenir à un recrutement de « qualité». Pour rappel, le concours s’est déroulé après un bras de fer ayant opposé le collectif des enseignants contractuels à la tutelle de laquelle ils exigeaient une intégration directe.

Le nombre des postes est fixé en rapport avec les départs à la retraite et les nouveaux postes budgétaires créés. Les départs à la retraite représentent, dans 90% des cas, des demandes de départ anticipé, contre 10% de départs à l’âge légal, selon les informations communiquées auparavant par le ministère de l’Education nationale. Ce département compte revoir pour les prochaines années les paramètres de sélection des profils des enseignants.

« Nous avons remarqué que pour le palier du primaire, les recrues étaient pour la majorité issues des filières littéraires, ce qui était une aberration du moment que l’enseignant du primaire est appelé à enseigner également les mathématiques, les sciences, la technologie…», a indiqué Nouria Benghebrit lors d’une de ses sorties médiatiques. Le ministère espère arriver, dans quelques années, à combler les besoins en enseignants avec uniquement les diplômés des Ecoles supérieures de formation des enseignants. Fatima Aït Khaldoun-Arab

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé 24,95% de réussite à l’examen écrit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair