formats

21 individus écroués

Publié le 08/12/2016, par dans Non classé.

Le procureur de la République près le tribunal de Ghardaïa a écroué 21 individus soupçonnés d’incitation à la haine ethnique et la violence, constitution d’une association de malfaiteurs et regroupement non autorisé, a rapporté le bureau de l’APS dans la vallée du M’zab.
Ainsi, 22 individus résidant dans la zone nord de la commune de Ghardaïa ont été interpellés par les services de sécurité. Après audition, 21 ont été placés sous mandat de dépôt. Les chefs d’inculpation sont « participation à des activités subversives», « incitation à la haine et la violence», « détention d’armes blanches prohibées», « association de malfaiteurs» et « diffusion de documents et tracts subversifs appelant à la haine ethnique».

Ces individus ont été également inculpés pour la « tenue de réunions illégales sans autorisation» et « incitation au désordre public». Un mineur, arrêté sur les lieux des rencontres, a bénéficié d’un contrôle judiciaire. Les mis en cause, soupçonnés de liens avec les événements qu’a connus la région de Ghardaïa, ont été arrêtés lors d’une réunion clandestine fin novembre dernier dans le quartier dit El Ghaba, au nord du chef-lieu de la commune de Ghardaïa, a précisé la même agence.

Les services de sécurité ont ouvert une enquête sur la base de renseignements fournis par des citoyens. Ils ont ainsi réussi à repérer les lieux de rencontre de ce groupuscule. Les mis en cause ont été arrêtés en flagrant délit de réunion clandestine.

Dans le local servant de lieu de réunion, les services de sécurité ont trouvé plusieurs documents à caractère subversif et des armes blanches : épées, couteaux, haches et autres objets contondants. Il est à souligner que la vallée du M’zab peine à se relever des violents affrontements intercommunautaires qui ont duré de très longs mois.

Les appels à la haine lancés à travers certains lieux de culte clandestins se sont multipliés ces derniers mois, créant ainsi un véritable climat de peur et d’angoisse. Plusieurs agressions à caractère ethnique ont été signalées aux services de sécurité. Une question mérite d’être posée : est-ce que la ville de Ghardaïa retrouvera la sérénité après l’arrestation de ce groupe d’individus ? On le verra dans les prochaines semaines. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé 21 individus écroués
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair