formats

«200 milliards de remboursement de médicaments par an»

Publié le 12/07/2017, par dans Non classé.

Il y a aujourd’hui 36 millions de bénéficiaires de la carte Chifa et 11 000 pharmacies conventionnées.
Nous avons dépassé les trois millions de bénéficiaires des avantages de la retraite.» C’est ce qu’a déclaré hier Djaouad Bourkaïb, directeur général de la Sécurité sociale au ministère du Travail, sur les ondes de la Radio Chaîne 3. L’invité de la rédaction a également avancé le nombre de 36 millions d’utilisateurs du système de la carte Chifa, et le montant de 200 milliards de dinars de remboursement de médicaments par an.

Interrogé sur les menaces qui pèsent sur l’équilibre financier du système de la Sécurité sociale, M. Bourkaïb a répondu : « Il ne s’agit pas de remettre en cause ce système qui rend service à une large couche de la population. Il est important de préciser qu’aujourd’hui, nous avons 36 millions de bénéficiaires de la carte Chifa et 11 000 pharmacies conventionnées.

Il y a plus de 1409 dénominations communes internationales qui correspondent à 4300 marques remboursables.» Et de préciser que le montant des remboursements des médicaments atteint la somme de 200 milliards de dinars chaque année. Pour lui, « la rationalisation ne veut pas dire rationnement. C’est plutôt éviter les dépenses inutiles, comme le gaspillage, l’excès de médicaments, etc. Lorsque le médicament est gratuit, il y a cette tendance de l’être humain à aller vers l’excès des quantités à acquérir.

Nous allons, désormais, demander aux pharmaciens, en tant que partenaires, de veiller, à travers l’historique de consommation, de conseiller et de sensibiliser le citoyen sur ces aspects, puisqu’il s’agit d’un bien commun qui est la Sécurité sociale». Le responsable estime qu’il y a « beaucoup de travail» à faire pour préserver ce système, en citant comme exemple la branche retraite, qui a connu une réforme pour pouvoir continuer, et qui nécessite d’autres mesures pour se maintenir.

M. Bourkaïb a évité de répondre à la question relative aux départs massifs à la retraite ayant bénéficié de dérogations exceptionnelles du chef de l’Etat. « La nouvelle loi est entrée pleinement en vigueur le 1er janvier 2017 et le dossier est bien pris en charge pour pouvoir assurer les équilibres du grand système de la Sécurité sociale.

Il y a les départs à la retraite proportionnelle, qui se sont arrêtés au 31 décembre 2016, les départs naturels à l’âge de 60 ans, prévus par la nouvelle loi, auxquels il faut ajouter ceux qui bénéficient des dispositions transitoires. Nous avons dépassé le nombre de 3 millions de bénéficiaires d’avantages retraite, de droit directs et de pension de réversion.»
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé «200 milliards de remboursement de médicaments par an»
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair