formats

20% des créances récupérées en trois mois

Publié le 21/11/2017, par dans Non classé.

Sonelgaz a pu recouvrir 20% des créances détenues sur ses clients, au cours des trois derniers mois, selon le PDG du groupe, Mohamed Arkab, qui s’exprimait à Alger, en marge d’une rencontre régionale des cadres des sociétés du groupe.
Des créances qui sont évaluées à plus de 70 milliards de dinars par M. Arkab qui souligne que l’opération se poursuit conformément au plan d’action du groupe, pour tenter de réduire au maximum le montant faramineux détenu à plus de 30% sur le secteur public. Il est à savoir que Sonelgaz vise à récupérer 30 milliards de dinars de factures impayées annuellement, dans le cadre de sa stratégie de recouvrement progressif des créances, en misant notamment sur le rééchelonnement pour le règlement des litiges avec ses clients.

Lors de son allocution face aux cadres de la région centre, le PDG a affirmé, hier, que Sonelgaz « usera en outre de tous les moyens pour recouvrir les créances, en vue de pouvoir assurer la part d’auto-financement nécessaire au lancement des grands projets inscrits au programme du groupe» qui a besoin, rappelons le, de près de 200 à 300 milliards de dinars par an pour financer ses projets d’investissement et satisfaire la demande croissante en énergie.

Se défendant de vouloir « abuser des coupures de courant» pour astreindre les clients à payer leur dû, le PDG affirme tout de même qu’il faut inciter les mauvais payeurs à honorer leurs factures en tablant notamment sur « des échéanciers» qui, à défaut de permettre de récupérer la totalité des sommes dues, « aidera le groupe à renflouer partiellement sa trésorerie». Mohamed Arkab a insisté, par ailleurs, sur la nécessaire redynamisation de ses « structures juridiques en vue de faire face aux litiges», qu’ils soient au niveau local ou à international « au vu des nombreux projets en partenariat qui lient Sonelgaz à des groupes étrangers».
Le PDG a longuement exposé les ambitions du groupe à l’international, notamment au plan africain.

Dans ce cadre, le groupe Sonelgaz a déjà eu des échanges avec la Banque africaine de développement (BAD) en vue d’arriver à un partenariat énergétique entre l’Algérie et les pays africains, et gagner des parts de marché, notamment dans les pays subsahariens. Aucun détail sur l’avancement d’éventuels projets n’a cependant été donné. Le PDG de Sonelgaz a rappelé, en outre, que Sonelgaz a réalisé, au niveau national, un taux d’électrification de 99% et un taux de pénétration du gaz à hauteur de 60% . Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé 20% des créances récupérées en trois mois
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair