formats

17 blessés et des dégâts matériels

Publié le 06/01/2016, par dans Non classé.

Une forte déflagration, suivie d’un important incendie ont secoué, hier à 8h30, le centre enfûteur GPL relevant de Naftal, situé au sud-est de la ville de Skikda (en dehors de la plateforme pétrochimique), occasionnant des blessures à 17 travailleurs. Un des blessés dans un état critique a été évacué, dans la matinée, vers le CHU de Annaba.
Selon les services hospitaliers, huit blessés souffrent de brûlures plus ou moins importantes et les autres présentent des fractures ou sont en état de choc. Selon des travailleurs du centre, l’explosion a été précédée d’une forte odeur de gaz butane relevée au niveau du carrousel d’enfûtage (chaîne d’emplissage des bouteilles de gaz butane et propane).

« La déflagration était assourdissante. On a eu peur, bien sûr, mais heureusement que nos collègues de la sécurité ont eu le réflexe d’agir rapidement et d’intervenir pour éteindre le feu. C’était un moment de panique, car on devait secourir nos collègues blessés et éteindre les flammes qui commençaient à devenir de plus en plus importantes et dégageaient une épaisse fumée», témoigne un travailleur rencontré sur les lieux de l’accident.

Selon la même source, ce n’est qu’après l’arrivée des éléments des Forces d’intervention de réserve (FIR) — relevant de la direction régionale de la zone pétrochimique de Skikda — que l’incendie a été maîtrisé. Les sapeurs-pompiers sont également intervenus pour assurer le refroidissement des installations afin d’éviter de nouvelles flammes. Concernant l’origine du sinistre, les travailleurs du centre sont unanimes, ils mettent tous en cause les travaux de rénovation en cours. « On a dénoncé cet état de fait. On n’a pas cessé de signaler une fuite de gaz au niveau du carrousel depuis plusieurs mois déjà.

On a même demandé la mise à l’arrêt du centre avant de procéder à ces travaux de rénovation. Regardez, le chantier est à moins d’un mètre de la chaîne d’emplissage. On a l’impression que seule la production compte pour les anciens responsables du district. Le résultat est là et nous estimons que nous avons échappé à une catastrophe plus importante que celle du GNL», estime un travailleur, encore sous les effets de l’émotion et du choc.

Effectivement, les traces du chantier de rénovation de cette unité datant des années 1950 sont visibles et mitoyens de l’enceinte du carrousel, alors qu’un panneau, bien en évidence dans ces lieux, signale des consignes strictes de sécurité allant jusqu’à interdire le port de vêtements synthétiques au niveau du centre. Les travailleurs n’ont d’ailleurs pas ménagé l’ancienne direction du centre lors de la venue du wali de Skikda sur les lieux du sinistre.

Messaoud Laïfa, qui vient juste de prendre la direction par intérim du district GPL de Skikda, s’est contenté de relever que l’origine l’incident a été localisée au niveau de la chaîne d’emplissage. Au sujet des causes éventuelles de ce sinistre, il a affirmé qu' »il appartient à l’enquête technique de déterminer exactement ces circonstances».

A notre question de savoir si cet accident allait avoir des répercussions sur l’approvisionnement en gaz butane, M. Laïfa répond : « On va d’abord procéder à des diagnostics techniques avant de reprendre la production dans les meilleurs délais et éviter toute rupture de ce produit très demandé en cette saison.» A relever que le centre emplisseur 211 de Skikda produit en moyenne 10 000 bouteilles de gaz butane par jour. Il approvisionne la wilaya de Skikda ainsi qu’une partie de la wilaya de Guelma.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé 17 blessés et des dégâts matériels
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair