formats

11 000 cas déclarés dont 14 décès en 2018

Publié le 08/05/2018, par dans Non classé.

L’épidémie de rougeole a touché du 1er janvier au 30 avril dernier 103 958 personnes à travers 13 wilayas dont 14 décès enregistrés dans 4 wilayas, a souligné Dr Djamel Fourar, le directeur général de la prévention au ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière. L’explosion du nombre de cas depuis le mois d’octobre 2017 dont les premiers ont été enregistrés dans la wilaya de Tiaret avec 300 cas pour se propager dans les wilayas du sud et du nord, est due à la baisse du taux de couverture vaccinale de la population, a noté le Dr Rachid Keddach, épidémiologiste, chargé de la vaccination à l’Institut national de santé publique (INSP).

Pour lui il est important d’intensifier les actions en faveur de la vaccination car de nombreuses expériences ont montré à travers le temps, les effets de cette vaccination sur les épidémies de rougeole, que ce soit en Algérie ou ailleurs dans le monde. « Depuis l’instauration de l’obligation de la vaccination contre la rougeole en 1985, le nombre de cas enregistré a réellement diminué au fil des années. Mais quelle que soit la couverture assurée, la rougeole peu réapparaître car la vaccination ne protège pas à vie. D’ailleurs, des adultes ont bien été contaminés», a-t-il précisé en revenant sur les dernières épidémies qu’a connues l’Algérie, notamment celles de 1996 et 1997, et de 2003 et 2018. Dans son analyse de cette dernière épidémie, il a montré que la vaccination a un impact sur l’évolution de l’épidémie puisque 63 861 personnes ont été vaccinées durant cette période à travers 9 wilayas du pays. « L’intervention rapide des équipes de vaccination du ministère de la Santé a vite jugulé l’épidémie», a-t-il noté tout en précisant que dans la wilaya d’El Oued où il y a eu un total de 1944 cas, ce sont les enfants de moins de 5 ans qui ont été le plus touchés par cette maladie, soit 65% de la population, suivis des 6 à 14 ans (11,7%), des 15-20 ans (4,7%), puis les 31-40 ans (8,1%). Il signale que 51,2% de la population n’était pas vaccinée contre la rougeole, et que seulement 7% l’a été.

Ce qui montre, a-t-il encore dit, que l’hésitation face à la vaccination est bel et bien confirmée. Il recommande ainsi de procéder à une évaluation annuelle de la couverture vaccinale pour identifier les zones à hauts risques et anticiper sur la survenue d’épidémie après avoir réalisé les analyses de cette couverture au niveau local et non pas national car il estime que « l’accès aux services de vaccination est, de loin, différent d’une région à une autre, en particulier du rural et de l’urbain».

Par ailleurs, le Dr Benbarnou, de la direction de la prévention, chargé de la vaccination au ministère de la Santé, a affirmé que la situation s’est stabilisée avec des cas sporadiques de rougeole, alors qu’une épidémie de rubéole touche actuellement plusieurs wilayas du pays d’où l’importance de la vaccination. Elle a annoncé qu’un carnet électronique de vaccination qui est actuellement utilisé dans 80 communes dans le cadre d’une opération pilote sera généralisé à toutes les wilayas pour une meilleure surveillance de la vaccination.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé 11 000 cas déclarés dont 14 décès en 2018
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair