formats

« 1, 2, 3 Kabylie », un concert à Bercy animé par le trio Idir, Aït-Menguellet et Allaoua

Publié le 24/10/2018, par dans Non classé.

PARIS- « 1, 2, 3 Kabylie » est un concert qui mettra, le 12 janvier 2019, correspondant à la fête de Yennayer 2969, sous les projecteurs trois légendes de la chanson kabyle Idir, Aït-Menguellet et Allaoua à sur la grande scène parisienne de Bercy.

« Une grande fête qui doit rassembler tous les amoureux de la chanson kabyle, les fans (en famille ou entre amis) et toutes générations confondues », ont annoncé mardi après-midi à Paris les organisateurs dans une conférence de presse à laquelle ont assisté l’auteur-compositeur-interprète Idir et l’artisan d’un nouveau groove Mohamed Allaoua.

L’autre monument de la chanson kabyle n’a pu être à la conférence de presse en raison d’un « ennui de santé sans gravité », a-t-il précisé dans un message audiovisuel, donnant rendez-vous à Bercy.

Le concert, le premier du genre dans cet Everest du spectacle à Paris, est en co-production entre Alliche Productions, Harissa Music et Chek’Tour Events, des promoteurs qui veulent mettre sous les projecteurs, le temps d’une soirée, la richesse et la diversité de la culture algérienne. Comme ils veulent valoriser la culture kabyle par le prisme de ces trois légendes qui « distillent la poésie, l’intelligence, l’amour, la révolte, la langue berbère, la beauté, l’universalité auprès d’un public fidèle ».

C’est là où Idir, qui a exprimé sa joie de participer à ce concert, a souligné que la chanson kabyle « s’accroche beaucoup plus à sa kabylité », préconisant son extension vers l’extérieur pour lui « donner de la visibilité » pour qu’elle s’épanouisse.

« Le message qu’on veut donner à travers ce concert c’est l’union et l’affut du positif que nous portons », a-t-il dit, considérant que l’institution de Yennayer en tant que fête nationale fériée est un « bon pas », mais « il faut désenclaver la chanson kabyle », a-t-il insisté.


PARIS- « 1, 2, 3 Kabylie » est un concert qui mettra, le 12 janvier 2019, correspondant à la fête de Yennayer 2969, sous les projecteurs trois légendes de la chanson kabyle Idir, Aït-Menguellet et Allaoua à sur la grande scène parisienne de Bercy.

« Une grande fête qui doit rassembler tous les amoureux de la chanson kabyle, les fans (en famille ou entre amis) et toutes générations confondues », ont annoncé mardi après-midi à Paris les organisateurs dans une conférence de presse à laquelle ont assisté l’auteur-compositeur-interprète Idir et l’artisan d’un nouveau groove Mohamed Allaoua.

L’autre monument de la chanson kabyle n’a pu être à la conférence de presse en raison d’un « ennui de santé sans gravité », a-t-il précisé dans un message audiovisuel, donnant rendez-vous à Bercy.

Le concert, le premier du genre dans cet Everest du spectacle à Paris, est en co-production entre Alliche Productions, Harissa Music et Chek’Tour Events, des promoteurs qui veulent mettre sous les projecteurs, le temps d’une soirée, la richesse et la diversité de la culture algérienne. Comme ils veulent valoriser la culture kabyle par le prisme de ces trois légendes qui « distillent la poésie, l’intelligence, l’amour, la révolte, la langue berbère, la beauté, l’universalité auprès d’un public fidèle ».

C’est là où Idir, qui a exprimé sa joie de participer à ce concert, a souligné que la chanson kabyle « s’accroche beaucoup plus à sa kabylité », préconisant son extension vers l’extérieur pour lui « donner de la visibilité » pour qu’elle s’épanouisse.

« Le message qu’on veut donner à travers ce concert c’est l’union et l’affut du positif que nous portons », a-t-il dit, considérant que l’institution de Yennayer en tant que fête nationale fériée est un « bon pas », mais « il faut désenclaver la chanson kabyle », a-t-il insisté.


Lire aussi: Concert de Idir: un public des grands jours et un gala qui a tenu ses promesses


C’est dans ce cadre que les promoteurs souhaite, à travers ce concert, « transmettre un message d’amour transcendant les frontières et les peuples » et « faire vivre le patrimoine musical commun dans une même unité de temps et de lieu, à ceux qui sont éloignés de leur culture parfois depuis des générations ».

Le concert, sous forme de show, promet beaucoup, à en croire les organisateurs, sur le plan technique et artistique avec des jeux de lumières et des effets spéciaux « dignes » des artistes.

Tous les ingrédients sont réunis pour la réussite de ce spectacle grandiose et inédit, a-t-on, estimé : le trio d’exception, la journée de Yennayer qui sera fêtée un samedi et la salle Aréna Accord de Bercy,

restera le public qu’on espère nombreux. Pour cela, les organisateurs ont promis que dès mercredi la campagne d’information commencera dans le métro de Paris.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé « 1, 2, 3 Kabylie », un concert à Bercy animé par le trio Idir, Aït-Menguellet et Allaoua
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair